11/06/2019 ; 18/08/2019.

DEV inox A7Dtj Jouef

A7Dt DEV inox 1963

Cliché J.-M. Frybourg dans l’Encyclopédie des voitures SNCF, éd. 1990, p. 292.

Jouef HJ4101-2

Type

A7Dtj DEV inox U63.

Numéro UIC Date de révision
51 87 81-80 504-9 3 18.5.73

162 g ; 120 g après retrait du lest (NEM : 115 à 150 g).

L’aménagement intérieur est peint uniformé­ment en blanc cassé, mais il y a mainte­nant des sièges rapportés, peints en rouge. Et, contrairement à ce qui se passe dans la A9tj HJ4102-2, il y a bien trois places de front.

Grande nouveauté : le toit et la caisse ne font qu’un. On résoud enfin le problème de jonction imparfaite entre ces deux pièces. Cela oblige à démonter le châssis pour installer des passagers ou l’éclairage, mais ce démontage est bien plus facile que sur les anciennes productions.

Les roues, très brillantes, ont un diamètre de 10,5 mm, pour 10,6 à l’échelle, et un entre pointes de 25 mm. La distance dos à dos des roues est de 14,3 mm, non conforme à la NEM 310 (14,5 ± 0,1). Les boudins font 1,05 mm.

Les bogies (Y24) et le châssis ont reçu des pièces rapportées : dynamo, tringlerie, réservoir et cylindre de frein.

La voiture est pratiquement à la bonne hauteur du côté dynamo et un peu trop haute (+ 25/100 mm) de l’autre. Il n’y a plus de butées pour limiter le pivotement des bogies, qui se mettent facilement de travers, de même que les tampons à ressort, dont les plateaux sont toujours trop petits.

Autres améliorations de détail : les vitres sont d’une meilleure planéité ; les plaques de marquage sous caisse ne sont plus collées, mais font corps avec la caisse ; les mains montoires sont rapportées (ça ne saute pas aux yeux !).

En 2013, B. Bayle reprochait à HJ de ne pas avoir respecté la découpe de caisse au niveau des câblots pour leur Srj. Eh bien, cette fois, c’est le cas sur cette A7Dtj. Voir la photo de comparaison.Comparaison

Voir :

Modifications

  • Sol et têtières des sièges peints.
  • Lest (52 g) supprimé.
  • Éclairage : prise de courant par fils enroulés sur les axes d’essieux ; réglette à onze LED 4000 K et circuit de commande à ILS bistable.
  • Grille en maillechort sur fenêtre du fourgon.

Il s’agit d’une des quatre voitures mixtes 1reclasse / fourgon à cou­loir central DEV U63, no 51 87 81-80 511 à 514 mises en service à partir de 1965 sur les trains rapides de la région Est. Elles sont équipées de bogies Y24z et de bourrelets UIC. Je n’ai pas trouvé trace du numéro utilisé sur la voiture HJ, qui semble bien fantaisiste.

Voitures DEV inox longues à la région Est en 1970 :

Nbre Type Numéro UIC
5 A9j U58 51 87 19-87 049 à 085
4 A7Dtj U63 51 87 81-40 511 à 514
4 A5rtj U64 51 87 84-80 029 à 032
3 A6rtj U63 51 87 84-80 305 à 307
8 B10j U59 51 87 20-80 001 à 008
15 B10j U59 51 87 20-87 066 à 080
4 B10j U59 51 87 20-87 094 à 097

Il n’y a pas de voiture-restaurant A6rtj ac­tuellement en modèle réduit.

Documents

DEV inox A7Dtj JouefDEV inox A9 Jouef

A7Dt DEV inox 1963

Cliché J.-M. Frybourg dans l’Encyclopédie des voitures SNCF, éd. 1990, p. 292.

Cote Réelle 1:87 Modèle
Longueur H. T. 25 094 288,4 288,0
Longueur châssis 24 036 276,3 276,6
Largeur caisse 2 887 33,2 33,4
Hauteur 3 880 44,6 44,7
Distance pivots 17 000 195,4 196,3
Empattement bogies (Y24) 2 300 26,4 26,2
Diamètre roues 920 10,6 10,5

Division des études des voitures de la SNCF.

« Inox » = voitures en acier inoxydable,
par opposition aux DEV AO, en acier ordinaire.

.