01/12/202108/12/2021.

BB 13020 Jouef

BB 13048

Cliché J.-P. Lescat sur railfaneurope.net.

Jouef HJ2402

Type

BB 13020

Masse / courant au patinage sous 12 V

250 g / 320 mA

Gravure fine. Contrairement au photomontage fourni par Hornby — et heureusement, la machine n’a pas de feux rouges accolées aux feux blancs. Le respect de l’échelle est quasi parfait.

Des pièces de détaillage sont à monter : câblots et prises, demi-accouplements de frein, attelages à vis articulés. Ces derniers ne peuvent pas être configurés au repos, avec la manille accrochée sur la traverse de tête. Les marchepieds de face sont ajourés, en photodécoupe. Il y a aussi des pièces représentant les perches isolantes pour montée manuelle des pantographes, mais assez mal représentées (en creux, argentées) ; dommage pour les vitrinistes (pour les exploitants, ces pièces peuvent gêner le débattement des bogies).

Les pantographes sont les mêmes que sur les 14000/14100 de la marque ; ils sont fixés par une vis sur leur support. Malheureusement, ce dernier est affublé d’un canon central, pour le passage de la vis, qui n’existe pas en réalité, et qui sera peu discret si j’enlève la vis comme je le fais d’habitude. À l’intérieur de la cabine, des lames font contact avec des prolongements des supports pour une éventuelle prise de courant par les pantographes, en association avec un sélecteur à cavalier sur le circuit imprimé.

On a reproché aux BB 12000 Trix d’avoir des ressorts de suspension secondaire collés aux balanciers des bogies. Ici, ils sont bien fixés au châssis, mais, cette fois, pas assez en retrait par rapport à celui-ci.

Les timons n’ont pas d’élongation, et sont munis d’une queue d’aronde conforme à la NEM 363 (boîtier pour tête d'attelage en cas de manque de place). Le serrage de la tête d’attelage ne paraît pas très efficace. Des têtes adaptées existent chez Fleischmann sous la référence Profi 6570, et chez Roco sous les références 40281, 40286 ou 40287 (« harpons »). Des rallonges d’attelage à queue d’aronde se trouvent dans le sachet de pièces.

Les roues ont des flancs décorés. Leur écartement dos à dos est conforme (14,4 mm).

Au point de vue électrique, en courant continu, la machine démarre sous 3 V environ (avant rodage). Elle consomme 320 mA au patinage, et 950 mA moteur bloqué.

L’installation d’un décodeur 21MTC ne pose pas de difficulté, si ce n’est que le démontage de la caisse est délicat (mains montoires à enlever, vis assez difficiles à atteindre). Le retrait du « bouchon » est à faire très progressivement, car le circuit imprimé est assez souple et fait craindre la casse. Les fils de liaison aux bogies sont plus fins que ceux des LED. La logique m’échappe !

Voir :

Modifications

  • Décodeur Lenz Silver 21+ monté.

Locomotives monophasées à moteurs directs, construites en 53 exemplaires entre 1954 et 1961, par (en fonction des sous-séries) :

  • M.T.E., Fives-Lille, S.F.A.C., S.L.M. pour la partie mécanique ;
  • M.T.E., Jeumont, Oerlikon, BBC (Brown Boveri), Sécheron pour la partie électrique.

Caractéristiques principales (la première valeur concerne les BB 13001 à 15, la deuxième le reste de la série) :

  • puissance continue : 2005 kW (2720 ch) / 2134 kW (2900 ch) ;
  • effort correspondant : 13 000 daN / 11 600 daN ;
  • vitesse maximale : 105 km/h / 120 km/h ;
  • masse à vide : 84 t.

Ces locomotives ont quatre moteurs à courant alternatif du type « à connexions résistantes », à dix-huit pôles. Leurs bogies sont du type Jacquemin.

Elles étaient principalement affectées à la traction de trains de marchandises relativement légers (régime accéléré, RA) et à des express ou omnibus régionaux, dans l’Est et le Nord.

La BB 13020 est mise en service en décembre 1956 à Strasbourg. Elle y est restée jusqu’à sa radiation en décembre 1993.

Documents

BB 13020 JouefBB 13020 Jouef

BB 13048

Cliché J.-P. Lescat sur railfaneurope.net.

1:87
15 200 174,7 175,0
14 010 161,0 160,8
cabine 2 900 33,3 33,7
3 695 42,5 42,6
8 200 94,3 94,1
3 200 36,8 36,8
1 250 14,4 14,3

.