07/02/2021.

Préparation de l’éclairage

Fraisage des conduits de lumière

Ce fraisage est fait transversalement, aux seuls endroits nécessaires. La profondeur de fraisage correspond à l’affleurement aux extrémités (voir photo).

Fraisage d’un guide de lumière

En vert, des repères de position tracés sur la plaque de protection en médium — la précision n’a pas besoin d’être très grande ; en rouge, le mouvement transversal (fraise ø 6) ; en bleu, la profondeur d’usinage.

Câblage des bogies

Je choisis la méthode des fils enroulés sur les axes, car souder sur les paliers à ras du plastique serait trop risqué. Le « collecteur » en ruban cuivre (1) est placé en dessous, car, au-dessus, il y aurait conflit avec les portées. Cependant, les fils traversent par un trou ø 1 (4) pour plus de discrétion et pour éviter la fatigue de la soudure. Ils sont collés par un point de cyano (3) sur le « disque de frein », pour éviter qu’ils touchent les roues lors du pivotement.

Câblage d’un bogie

Les fils traversent le châssis en (2) et ressortent dans les locaux techniques ou les toilettes. La traversée est bourrée avec un « joint » en Patafix afin de limiter le déplacement des fils.

Câblage d’un bogie vu du dessus du châssis

Les trous laissés par le sciage des pivots sont peu discrets. Un petit bouchon corrigera cela.

Trou dans le sol de l’aménagement

Les bouchons sont découpés à l’emporte-pièce ø 3,5 dans du polystyrène de 1 mm. Ils s’adaptent par coincement dans le trou. Ils sont peints en gris ardoise Humbrol.

Préparation des bouchons pour le sol

Paralumes

Pour que la lumière des LED n’éclaire que par les vasques, il faut l’empêcher de passer par-dessus. J’ai donc prévu des « paralumes », bandes de polystyrène de 4 mm de large et 0,5 d’épaisseur, collées le long des conduits de lumière à la Kristal Klear.

Paralumes

Noter le trou oblong de largeur 3 mm devant le détrompeur, pour la LED qui éclaire la plateforme.

Occultation des fanaux

J’ai constaté que l’éclairage des toilettes passe par les fanaux qui paraissent allumés ! Il faut des pièces pour les occulter. Elles sont faites avec des bandes découpées dans un fond de boîtier CD, largeur 5 mm. Deux épaisseurs de 1,2 mm sont superposées, l’une de longueur 20 mm, l’autre de 8. Cela permet de passer par-dessus le relief intérieur du fanal.

Pièces d’obturation des feux

Les deux pièces sont collées entre elles à la colle liquide Kibri. Le collage dans la voiture se fait au double-face mince.

Sur la photo suivante, un obturateur est monté à gauche, pas encore à droite. À noter que je n’ai monté ces pièces que du côté toilettes, éclairé, alors que l’autre extrémité n’en a pas besoin.

Obturateur monté

Attention que les obturateurs ne dépassent pas le sommet de la caisse, ce qui empêcherait de refermer correctement le toit.

Evergreen réf. 269-PS-127
Bande de polystyrène 350 × 4 × 0,5
4.90 € les 10 chez micromodele