13/10/2019.

Rame VT11.5 vue de profil

Motrice VT11 5006 ROCO.

Réception

Composition

La rame Roco est composée de deux ensembles, le premier de quatre véhicules : une motrice, deux voitures et une fausse motrice. Le deuxième est composé de trois voitures, ce qui donne la composition minimale en service de sept véhicules. Époque IIIc.

Attelage

L’attelage se fait sans élongation ; il y a un système comprenant des barres d’attelages qui se clipsent sur les pivots de bogies, et des soufflets pivotants montés sur ressorts, système qui compense les variations de distance entre les voitures. Dommage que ces soufflets soient visibles à travers les fenêtres, très proches des extrémités, des voitures de type 5200 et 5400.

Mécanique

La motrice a un châssis métallique. Elle possède, contrairement à la réalité, deux bogies moteurs, ce qui explique que toutes ses roues aient le même diamètre. L’essieu extrême arrière est muni de bandages.

La fausse motrice a le même châssis métallique et les mêmes bogies que la motrice, mais sans pièces mécaniques de transmission.

Électricité

En courant continu et sans décodeur, la motrice démarre sous 3 V environ. Les feux sont réversibles, y compris sur la fausse motrice, mais éclairent de façon indigente, même sous 16 V. Les lampes sont à incandescence.

Il n’y a aucun éclairage dans les remorques. Cependant, tous les bogies sont capteurs de courant, avec des demi-essieux isolés tournant dans des paliers conducteurs. Il est ainsi possible d’alimenter chaque voiture séparément sans liaison électrique et sans frottement.

Divers

Quelques pièces sont à monter : sigles TEE en plastique un peu épais à emboîter sur les faces, plaques « Parsifal » en photogravure à coller sur la voiture restaurant, mains montoires sur toutes les voitures.

Démontage

Motrices

Le toit de cabine se déclipse comme indiqué dans la notice. Attention aux vitres qui s’échappent ! Cela suffit pour installer un décodeur. Un Lenz Standard+ suffit pour un automoteur que je ne pense pas faire fonctionner en UM : il n’y a pas besoin de séparer les feux blancs et rouges. La sortie C du décodeur servira à l’éclairage des compartiments.

Pour séparer la caisse du châssis métallique, il faut enlever deux vis : celle de l’attelage avant, et celle à l’arrière sous le toit de cabine. Il y a là une ambiguïté de la notice qui laisse croire que le châssis est clipsé sur la caisse alors que ces deux pièces sont vissées.

Remorques

Le toit comporte trois tenons de part et d’autre. Il se déclipse en passant un ongle le long de la caisse. Cela ne présente pas de difficulté particulière.

Il en va de même pour désolidariser le châssis de la caisse. Voici une photo de la voiture à couloir central démontée :

Remorque démontée

Survolez la photo pour zoomer.

Remarquer :