13/03/2021.

Éclairage

Depuis les premières modifications, et en attendant la nouvelle série de RIB annoncée par Hornby-Jouef (nous sommes en 2021), j’ai décidé de reprendre l’éclairage de la rame avec des circuits plus professionnels.

Fanaux

Dans la voiture pilote, les feux rouges sont simplement peints. Ce n’est pas admissible pour un modèle récent (mais celui-ci date de presque 30 ans maintenant), donc perçage au diamètre 2, remplissage à la Kristal Klear, en plusieurs fois pour accélérer le séchage.

Voici le schéma et le circuit imprimé. La hauteur de ce dernier est calculée pour qu’il puisse s’appuyer sur le fond du châssis, ce qui permet l’alignement des LED avec les conduits des feux.

Circuit des feux

Les LED sont des CMS en boîtier 0603, montées traversantes. Un masque en plastique noir est collé sur le circuit, dans le but d’éviter les fuites de lumière entre les différents fanaux. Il est percé en superposition avec le CI de façon à avoir l’entraxe exact des LED.

Préparation du masque des fanauxPréparation du masque des fanaux

Réglette d’éclairage

Il faut en théorie deux réglettes différentes, une pour la voiture pilote, avec un éclairage de cabine et des connexions pour un décodeur de fonctions, et une pour les autres. Pour une raison d’économie, j’ai conçu un circuit qui s’adapte aux deux cas par simple raccourcissement.

On voit ici l’extrémité côté cabine de conduite.

Circuit d’éclairage

Le raccourcissement se fait le long de la ligne verticale. On remarque les pastilles de raccordement du décodeur, qui sont dans l’ordre pour un modèle Lenz LF101XF — celui que je vais utiliser.

J’ai prévu de raccorder les feux blancs à la sortie A, les rouges à B, l’éclairage des compartiments à C et celui de la cabine à D.

Un équivalent plus récent serait le Lenz Standard+ V2, mais bien sûr l’ordre des fils ne sera pas le même :

Le repère DEC0 du CI correspond à la masse du décodeur, qui n’est sortie sur aucun des deux modèles. Le raccordement à faire soi-même est indiqué par un point rouge sur les diagrammes.

Décodeurs Lenz

Le décodeur est collé au-dessus de la réglette, entre deux LED.

Câblage du décodeur

Condensateur anti-clignotement

Comme la voiture pilote alimente les quatre voitures, il faut une capacité assez importante. Or la place est comptée dans cette voiture. J’ai trouvé une solution certes moins sophistiquée qu’un « power pack », mais satisfaisante bien qu’un peu chère. Il s’agit d’un « supercondensateur ». Sa capacité est de 6 800 µF (en réalité, plutôt 5 600…) pour une tension de 15 V. Voici ses dimensions :

Dimensions du condensateur

Ce composant s’intègre donc parfaitement sous la cabine. Il faut simplement prévoir par précaution une diode Zener de protection d’environ 13 ou 14 V pour éviter une surtension à ses bornes (la tension +VCC de mon décodeur est de 15,3 V). Inutile de prévoir un circuit imprimé : des fils seront soudés directement sur les pattes. À noter que ce composant n’est pas polarisé, et que les deux pattes situées du même côté sont reliées électriquement.

Installation du condensateur sous la cabine

Le condensateur est collé (Patafix) à la fois sur le circuit des fanaux et sous la cabine. Les fils sont canalisés par une plaquette en PS de 0,5 mm collée au dos de la cabine.

Vues de la voiture pilote éclairée

Vue de la voiture pilote, feux blancs allumés

Vue de la voiture pilote, feux rouges allumés

Supercondensateur AVX BestCap
Réf. BZ05FB682ZSB
Prix : 16,08 €
chez TME