23/05/2021.

Éclairage

Câblage des bogies

Pour la prise de courant, j’utilise la technique habituelle des fils ø 0,15 enroulés sur les axes, soudés sur un petit morceau de cuivre autocollant. Attention à ne pas déborder sur la zone de portée du châssis. Des fils souples sont soudés sur les plages de cuivre.

Câblage des bogies

Ces fils souples passent dans les trous du châssis correspondant aux crochets de ressorts de rappel.

Câblage du châssis

À l’avant (côté compartiments), il n’y a pas de passage discret possible pour le fil rouge. En effet, si je le fais partir vers l’avant pour passer dans les toilettes, il peut gêner le débattement du timon. Je colle donc un ruban de cuivre le long du châssis pour faire le raccordement à l’arrière.

Câblage du châssis

Survolez la photo pour en voir les détails.

Les fils traversent l’aménagement par un trou borgne existant dans la cuisine, qu’il a suffi de déboucher.

Traversée de l’aménagement par les fils

Montage de la réglette

La réglette utilise la technique du quadrupleur de tension, d’où la présence de deux condensateurs électrolytiques.

Des supports de réglette sont faits en trois couches de PS ép. 1 mm, de façon à former des cavaliers qui viennent se monter sur certaines cloisons.

Support intermédiaire (flèche orange) :

Support de réglette intermédiaire

Remarquer les appuie-tête faits en demi-tube polystyrène.

Support côté cuisine :

Support de réglette côté cuisine

Notes :

Quelques vues « nocturnes »

Compartiments :

Vue côté compartiments

Salle de restaurant :

Vue du restaurant

Cuisine :

Vue côté cuisine