Couplage Fd Electrotren

Couplage de trémies à houille

Cliché anonyme / Gérard Huet sur forum.e-train.fr.

Marque - Référence

Electrotren 0918 K

Jouef HJ6144 et HJ6145

Type

Fd (trémie MH) dite « couplage EDF » pour transport de houille.

Numéro UIC Date de révision
23 87 612 8 955-8 P 8.12.89
Gare d’attache : Villeneuve St Georges
21 87 064 7 992-8 P 11.11.74
Gare d’attache : Reims
21 87 064 7 770-8 P 13.10.73
Gare d’attache : Creutzwald

Masse

Resp. 94, 76 et 92 g (!) (NEM : 70 à 91 g).

Commentaires

Bon respect de l’échelle, à part les roues trop grandes, mais cela ne se voit pas trop, et elles seront changées. Il est curieux que les deux références Jouef, sorties en même temps, aient des masses aussi différentes.

Attention : lorsqu’on enlève les roues, pour les peindre par exemple, les supports de timon se déboîtent très facilement.

Il y a quelques inexactitudes, comme d’avoir reproduit le même équipement de frein sur les deux wagons, alors qu’une partie est à un seul exemplaire, commun aux deux wagons. Une autre est l’oubli d’une cornière de renfort à chaque extrémité haute de caisse, présente sur presque toutes les photos.

L’intérieur, masqué par le chargement, n’est pas représenté. Il ne sera pas possible de figurer une rame vide.

Voir le Forum Loco-Revue.

Citation de Gérard Huet.

Sur un couplage réel (je ne parle pas des "faux" couplages obtenus par assemblage de deux anciens wagons simples), le mécanisme de freinage n’est pas identique sur les deux wagons : il y a un système complet d’un côté avec cylindre, distributeur, réservoir, manette de mise à vide. L’autre wagon a juste un simple cylindre (pas de réservoir, pas de distributeur ni manette de mise à vide). Un raccord en té permet de connecter un tuyau souple pour aller alimenter le cylindre du deuxième wagon. Sur le modèle Electrotren, il faudra supprimer le distributeur, son support et le réservoir d’air sur le deuxième wagon.

Modifications

  • Roues, tringlerie et semelles de freins, tampons peints. Réservoir d’air et distributeur enlevés sur l’un des wagons de chaque couplage. Attention : les essieux sont difficiles à remettre en place à cause du support de timon. Procéder progressivement de part et d’autre.
  • Roues ø 10,4.
  • Tous wagons ramenés à la masse de 78 g en moyenne par retrait de plaques de lest.

Historique

D’une capacité totale de 76 m3 et de 58 t de charbon, ces wagons ont été construits de 1963 à 1967 à 1218 exemplaires sur des plans Arbel. Ils sont appelés « EF 60 ». Vidage central par ouverture et refermeture automatique des trappes, ce qui implique une installation spéciale empêchant le panachage avec d’autres types de wagons. Source : ajtrainsim.free.fr

Citation de Gérard Huet.

Les premiers wagons EF30 (Wagon houiller de 30 tonnes pour centrales EDF) sont sortis en 1955 (plans et conception ARBEL, mais divers constructeurs). Ils ont ensuite été complétés par des couplages EF60 (60 tonnes), deux wagons EF 30 accouplés à demeure, des tampons très simplifiés, et un système de freinage commun aux deux wagons. Dans les années 80, les wagons simples ont été transformés en couplages, en général en conservant les tampons, mais avec modification des organes de frein (comme pour les « vrais » couplages. Ces wagons sont peints normalement en gris assez clair (avec une légère nuance bleutée), mais ils sont rapidement abîmés par l’exploitation intensive en transport de charbon et constituent un beau champ d’investigation pour les accros de la patine réaliste.

Caractéristiques générales (couplage) :

  • Capacité 76 m3
  • Charge utile 58,5 t
  • Masse brute maximum 80 t

Commandes des trappes :

  • Ouverture : par basculement du pendard après déblocage du levier de sécurité.
  • Fermeture : les trappes se referment automatiquement lors du passage de la roulette sur les rampes situées dans l’entre-rail.

Durée du déchargement : instantané.

Documents

  • Dessin de Gérard Huet
  • Photo de Anton Kendall
  • Fiche La Vie du Rail, où il est clairement indiqué que le diamètre des roues est de 920 mm, contrairement il est vrai à la plupart des wagons à essieux, qui ont des roues de 1 000 ou 1 050 mm. Ma modeste vérification.
  • Rapport du BEA-TT (Bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre) sur le déraillement d’un train de 44 trémies EF60. On peut y voir des photos des dessous des wagons couchés ainsi que du chargement de charbon.


Pour en avoir le cœur net, j’ai vérifié sur deux photos du Forum Loco-Revue fournies par Gérard Huet, et très éclaircies pour mieux voir les parties intéressantes. Avec toutes les réserves d’usage (wagon pas parfaitement de profil, angle de champ, etc.), j’ai trouvé dans un cas 936 mm, dans l’autre 948 mm (base : empattement de 5 250). Et 1000 mm donnait un diamètre manifestement trop grand. Alors, plutôt 940 ?

Couplage Fd Electrotren

Couplages Fd Jouef

Couplage de trémies à houille

Cliché anonyme / Gérard Huet sur forum.e-train.fr.

  1. Avec roues d’origine ; 43,8 avec roues ø 10,4.
  2. Roues d’origine.
Cote Réelle 1:87 Modèle
Longueur H. T. 15 160 174,3 175,5
Longueur châssis 1 wagon 6 710 77,1 77,6
Largeur caisse 3 120 35,9 36,0
Hauteur caisse 3 800 43,7 44,4 1
Empattement 1 wagon 5 250 60,3 60,5
Empattement total 12 460 143,2 144,2
Diamètre roues 920 10,6 11,4 2