Plat à essieux porte-conteneurs Roco

Plat Lgs

Cliché Jehan-Hubert Lavie dans Loco-Revue HS no 2.

Marque - Référence

Roco 67575

Type

Lgs (L5), ex K5 transformé

Numéro UIC Date de révision
25 87 441 6 344-9 P 22.10.85

Immatriculation du conteneur de 20 pieds

CNC CNCU 5738 877 1 FXX 5

Masse

69/81 g sans/avec charge. (NEM : 64 à 83 g)

Commentaires

Époque IVb. Reçu avec platelage/lest métallique déboîté. Une notice relativement claire montre le montage des pièces rapportées et en particulier des plaques de marquage. L’ennui est que les emplacements de ces plaques ne correspondent pas à ceux des photos, sur lesquelles on peut d’ailleurs noter des variantes.

Le code 25 de l’immatriculation me paraît curieux. C’était normalement 21 ou 23. Le numéro du wagon Roco ne correspond à aucune série donnée par Pierre Barbe (voir Historique).

Comme son grand modèle, ce wagon a été dérivé du K5 de la marque, mais avec des approximations : il manque en particulier les guides de conteneurs. Voici une photo de Pierre Barbe montrant le détail de ces guides. Il y a aussi toujours des détails germaniques sur ce wagon censé être français.Détail wagon Lgs

Les porte-essieux, un peu déformés, serrent les axes ; le roulement n’est pas très bon.

Modifications

  • Porte-essieux redressés, roues ø 11,5 montées (axes Piko de 24,4 entre pointes). Il n’y a de frottement ni des tables de roulement sur les sabots de frein, ni des boudins au fond des porte-essieux.
  • Accessoires montés, y compris crochet fictif (non d’origine) pour la photo.
  • Décoration (état de la photo) : plancher griffé à la brosse métallique pour imiter les fibres du bois, puis sali à la terre à décor. Fûts des tampons (uniformément noirs) peints en rouge wagon. Volants remplacés par des plus petits et peints en jaune. Roues, sabots de frein, marche­pieds, plateaux de tampons peints en gris.
  • Lorsque les plaques sont fixées, les barres de calage du conteneur ne peuvent plus être accrochées. Mais, de toutes façons, ces barres ne sont pas conformes à la réalité. Le conteneur est donc simplement maintenu par un peu de Patafix.
  • Installation de profilés de guidage de conteneur plus conformes à la réalité. Voir photo. Rails de guidage

Historique

Ces wagons sont issus de la modification, dans la deuxième moitié des années 1970, de 3 000 wagons plats de type K5 standard UIC : les haussettes latérales sont supprimées, et des rails de guidage des conteneurs sont posés. Ils sont loués à la Compagnie nouvelle de cadres (CNC) et à Intercontainer, compagnie créée en 1967 sous l’égide de l’UIC.

Citation de Pierre Barbe.

À la fin des années 1970, la SNCF décide de prélever 3 000 unités dans son parc (pléthorique) de wagons K5 (futurs K50) et de les adapter au transport de conteneurs. Tous munis d’un frein à vis manœuvrable du sol, ces wagons sortiront des ateliers SNCF en 1979-1980. Comme les wagons qui leur ont servi de base, leur longueur totale est de 13,86 m et l’entraxe des essieux est de 8,00 m.

Ils sont numérotés dans 2 séries distinctes :

  • 21 87 442 5 000 à 442 5 499 Lgs 7.16 qui deviennent après 1980 les 21 87 442 5 000 à 5 499 Lgs 59.6 ;
  • 21 87 442 6 000 à 442 8 499 Lgs 5.16 qui deviennent après 1980 les 21 87 442 6 000 à 8 499 Lgs 50.6; qui deviennent après 1985 les 21 87 442 6 000 à 9 574 Lgs 56.6.

La première série était autorisée à circuler avec une charge de 20 t maximum sur lignes SNCF à 120 km/h.

Documents

  • Loco-Revue hors-série Chemins de fer réels, Le monde méconnu des wagons, p. 16.
  • Ferrovissime hors-série no 5, Wagons plats, p. 142.
  • WAGONMANIA201106v2.pdf, par Pierre Barbe, Les porte-conteneurs à 2 essieux Lgs 50, p. 14 (lien rompu).

Plat à essieux porte-conteneurs RocoPlat à essieux porte-conteneurs Roco

Plat Lgs

Cliché Jehan-Hubert Lavie dans Loco-Revue HS no 2.

Cote Réelle 1:87 Modèle
Longueur H. T. 13 860 159,3 159,8
Longueur châssis 12 620 145,1 145,0
Largeur châssis 2 866 32,9 32,7
Hauteur plancher 1 230 14,1 14,5
Hauteur ranchers de bout 3 245 37,3 38,3
Empattement 8 000 92,0 92,2
Diamètre roues 1 000 11,5 11,0