STEF Ibes 2 essieux Brawa

Wagon réfrigérant

Cliché Pierre Barbe sur wagonmania.

Marque - Référence

Brawa 48323

Type

Ibes réfrigérant standard UIC type  1

Numéro UIC Date de révision
11 87 082 7 074-9 P 25.2.71

Masse

48 g (NEM : 54 à 70 g) ; 73 g après lestage.

Commentaires

Ce wagon n’appelle pas de critique particulière, à part la fixation des échelles en bas dont l’implantation n’est pas conforme et quelques bavures de moulage sur les petites pièces rapportées, nombreuses (y compris le loquet de verrouillage des portes) et toutes montées, sauf les attelages à vis factices et les demi accouplements de frein, qui sont de toute façon impossibles à monter, car il n’y a aucun emplacement prévu ! Les mains montoires d’extrémité peuvent sembler aussi mal implantées, mais il existe apparemment au moins deux versions (indépendamment des pays d’origine).

Pour chipoter, les tampons ont des plateaux alternativement plats et bombés. Je ne pense pas que ce soit le cas en France à l’époque considérée.

Les roues devraient être de ø 11,5 au lieu de 11. Axes de 23,9 mm, distance dos à dos 14,3 (NEM 14,4 à 14,6). Hauteur des boudins 0,8 mm. Les axes tournent dans des paliers métalliques.

Dans la boîte, il y a, chose extraordinaire, une notice claire avec historique et liste des pièces détachées.

Remarque : pourquoi les fabricants (Brawa, LSM) s’entêtent-ils à faire le sigle STEF bleu, alors que toutes les photos d’époque, y compris la présente, le montrent quasi noir ?

Voir Forum Loco Revue.

Modifications

  • Augmentation du lest : + 25 g
  • Toit (argenté) repeint en gris.

Historique

Traduction de la notice Brawa.

L’Union internationale des chemins de fer (UIC) proposa deux types de wagons réfrigérants dans sa suggestion pour la conception d’un wagon standardisé. Dans ce cadre, le standard type 1 est devenu le wagon réfrigérant le plus construit jusqu’à nos jours. Les chemins de fer nationaux grecs, marocains, italiens, suisses, français, néerlandais et belges ont acheté des wagons de type standard 1. Aux chemins de fer allemands, ils ont roulé en tant que wagons privés pour la société Interfrigo. Des entreprises de transformation de viande, des brasseries et des chaînes d’épicerie ont utilisé ce wagon réfrigérant. Au total, environ 6500 de ces wagons furent construits. Pendant les années soixante et soixante-dix, il était difficile de trouver un train de marchandises sans ce wagon fiable. Les barres de glace pouvaient être stockées manuellement avec des pinces à glace par les plates-formes d’extrémité.

En France, Soulé a fait partie des constructeurs.

Documents

  • Photos sur wagonmania (lien rompu).
  • Forum e-train sur Interfrigo.
  • Fiche Loco-Revue no 82 / 65 c 7 (ancienne série).
  • Photos et plan sur le Forum du Zéro.
  • Photos de la version hollandaise Interfrigo sur le site hetutrechtsarchief.nl.

NB : il n’y a apparemment pas de système de navigation sur ce site. Pour obtenir plus de photos, j’utilise leur moteur de recherche. Pour les photos de frigos, dont les numéros commen­cent à 170921, taper 1709?? dans le champ de recherche puis cliquer sur Zoeken (Chercher). L’interface de ce site extrêmement riche en documents change assez souvent, ce qui rend difficile son utilisation. J’ai du mal à comprendre cette politique.

STEF Ibes 2 essieux Brawa

Wagon réfrigérant

Cliché Pierre Barbe sur wagonmania.

  1. Cote mesurée sur plan.
Cote Réelle 1:87 Modèle
Longueur H. T. 11 740 134,9 135,2
Longueur châssis 10 500 120,7 120,8
Largeur caisse 2 890 1 33,2 33,4
Hauteur caisse 3 920 45,1 45,3
Empattement 6 600 75,9 75,5
Diamètre roues 1 000 11,5 11,0