A4B5 UIC verte REE

Voiture UIC A4B5

Cliché SNCF.

Marque - Référence

REE VB073, VB-098-1

Type

A4B5 type UIC 66 en livrée vert celtique

Numéro UIC Date de révision
51 87 39-80 653-8 5 20.10.71
Attache : Villeneuve
51 87 39-80 658-7 2 20.10.71
Attache : Le Landy

Masse

130 g (NEM : 113 à 146 g)

Commentaires

Allure très correcte, nombreux détails : crochets de halage, petites poignées près des portes, câblots électriques montés, etc.

Réf. VB-98 : la jonction caisse-toit est plus discrète que sur la première série sortie. Manifestement, il a été apporté plus de soin au montage. Autres indices : il n’y a plus d’amortisseur de bogie baladeur, ni de poignée absente.

La comparaison de ma photo avec celle de l’original, prise pratiquement sous le même angle (je ne l’ai pas fait exprès : je n’aurais pas aussi bien réussi !) est assez bluffante, à part peut-être un léger manque de largeur de la vitre de porte, dû principalement au joint trop apparent.

L’extérieur des cadres de baies est peint en alu ainsi que l’intérieur, contrairement aux A9 et B10 vendues dans le même coffret. Cela se justifie du fait que le type (UIC 66) de cette voiture est plus récent que pour les autres. Malgré cela, on voit par rapport à la photo de la voiture réelle que cet encadrement est un peu trop mince. Et, comme sur les autres UIC REE, il y a un jour entre le châssis des fenêtres et la caisse, qu’il sera peut-être possible de camoufler en peignant la périphérie des châssis, par l’intérieur, en argenté.

Les roues ont des boudins de 0,8. Il sera délicat de démonter les essieux (pour la prise de courant), car ils sont enfermés par la tringlerie de frein (très détaillée aussi, mais collée et probablement fragile).

Il y a bien d’un côté du châssis deux bossages sensés assurer une portée en deux points (le troisième point étant la rotule du bogie du côté opposé), mais ces bossages ne portent pas sur le bogie ! Il faudrait qu’ils soient plus hauts de 0,15 mm minimum en moyenne. Et, d’autre part, le jeu est très faible en roulis côté rotule : les têtes de ressorts de la suspension secondaire viennent très vite en butée sur les membrures du châssis.

Les passerelles d’intercirculation, très fines et en métal, ne tiennent pas en position verticale. À coller si l’on ne veut pas en perdre !

Les sièges en 2e classe sont d’un bleu assez clair qui ne correspond pas au gris bleuté réel. Il n’y a pas de têtières blanches sur les sièges de 1re classe.

Et ces maudits tampons à ressorts incapables de se tenir horizontaux !

Voir :

Modifications

  • Portée en trois points rétablie par interposition de cales ép. 0,3 collées sur le châssis de bogie, côté bossages.

Historique

Voitures suivant les prescriptions de l’UIC (type Y), de 24,5 m, livrées de 1967 à 1969 par CIMT Lorraine, pour un total de 50 exemplaires, plus les trois voitures vendues aux Chemins de fer luxembourgeois (CFL) et rétrocédées ensuite à la SNCF.

Immatriculation 51 87 39-80 (ou 70) 651-x à 700-x pour le type UIC 66. Le code 70 correspond à des voitures ayant perdu l’équipement de chauffage vapeur. Tare : 42 t. Vitesse limite : 150 km/h. Bogies Y24A1s.

La fiche Loco-Revue citée ci-dessous n’est pas d’accord sur les chiffres précédents (source : EC64). D’après elle, il y a eu 100 voitures construites, immatriculées 51 87 39-80 651-2 à 720-5, munies du chauffage vapeur, et 51 87 39-70 721-5 à 750-4, équipées uniquement du chauffage électrique.

Documents

A4B5 UIC verte REE

Voiture UIC A4B5

Cliché SNCF.

  1. En moyenne 46,5 après rectification de la portée.
Cote Réelle 1:87 Modèle
Longueur H. T. 24 500 281,6 282,5
Longueur châssis 23 200 266,7 266,5
Largeur caisse 2 880 33,1 33,4
Hauteur caisse 4 050 46,6 46,3 1
Distance pivots 17 200 197,7 197,3
Empattement bogies 2 300 26,4 26,5
Diamètre roues 920 10,6 10,6