Rame TEE DB VT11 Roco

Rame TEE VT 11.5

Cliché Roger Wollstadt sur Wikipédia.

Marque - Référence

Roco 63098 et 64119

Type

Rame Trans Europ Express diesel-hydraulique VT 11.5 de la Deutsche Bundesbahn (Chemins de fer de l’Allemagne Fédérale)

(*) Illisible (tampographie mal appliquée)
Voiture Immatriculation Révision
Pw4ü VT11 5006 ?.?.57 (*)
VM11 5106 28.7.57
VM11 5116 11.11.57
ARy VM11 5307 10.9.57
WRy VM11 5406 25.7.57
VM11 5206 7.10.57
Pw4ü VT11 5013 14.11.57

Masse

Voiture Masse NEM
Motrice 506 g
Remorques 105 à 109 g 80 à 104 g
Fausse motrice 282 89 à 115 g

Consommation

0,62 A maxi au patinage sous 12 V

Commentaires

La rame Roco est composée de deux ensembles, le premier de quatre véhicules : une motrice, deux voitures et une fausse motrice ; le deuxième de trois voitures, ce qui donne la composition minimale en service de 7 véhicules. Époque IIIc.

Il n’y a pas d’élongation, mais un système de barres d’attelage qui se clipsent sur les pivots de bogies et de soufflets pivotants montés sur ressorts, système qui compense les variations de distance entre les voitures. Dommage que ces soufflets soient visibles à travers les fenêtres extrêmes des voitures de type 5200 et 5400.

En courant continu (et sans décodeur), la motrice démarre sous 3 V environ. Les feux, équipés de lampes à incandescence, sont réversibles (y compris sur la fausse motrice), mais éclairent de façon indigente, même sous 16 V.

Tous les bogies sont capteurs de courant, avec, pour les porteurs, des demi-essieux isolés tournant dans des paliers conducteurs. Il est ainsi possible d’alimenter chaque voiture séparément sans liaison électrique et sans frottement. Cela dit, les gros soufflets d’in­tercommunication permettraient facilement de camoufler des connecteurs. Les roues ne sont pas brunies.

La motrice possède, contrairement à la réalité, deux bogies moteurs, ce qui explique que toutes ses roues aient le même diamètre. L’essieu extrême arrière est muni de bandages.

D’après traintamarre.tassignon.be, Roco a sorti cette rame pour la première fois, sous la référence 4183A, en 1983 !

Voir :

Modifications

  • Montage des mains-courantes. Remplacement des lampes à incandescen­ce par les LED haute luminosité.
  • Montage d’un décodeur Lenz Standard+ dans la motrice.
  • Éclairage de la rame par LED ; les liaisons électriques (incluant les feux arrière) sont réalisées par connecteurs au pas de 1,27 mm à quatre pôles.
  • Conducteurs (Roco, à casquet­te) dans les deux motrices.

Historique

Ces rames, formées de deux motrices diesel à transmission hydraulique encadrant plusieurs voitures, ont été construites à partir de 1957 par M·A·N, avec Daimler et Maybach pour la motorisation, pour assurer des services Trans Europ Express vers la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse, l’Italie et la France, avec en particulier le Parsifal sur Paris-Nord - Hambourg de 1961 à 1968. La vitesse maximale était de 140 km/h.

Les véhicules se répartissent comme suit :

  • 19 motrices D4ü, d’une puissance de 760 ou 810 kW selon motorisation, numérotées VT 11 5001 à 5019 (UIC 601 001 à 019 après 1968). Elles comportent, d’avant en arrière : le moteur diesel, un local d’auxiliaires surmonté de la cabine de conduite, et un compartiment pour le personnel d’accompagnement ;
  • 23 voitures à compartiments A4ü de 36 places, no VM 5101 à 5123 (UIC 901 101 à 123) ;
  • 8 voitures à couloir central A4y de 33 places, no VM 5201 à 5208 (UIC 901 201 à 208) ;
  • 8 voitures restaurant sans cuisine AR4y de 23 places, plus sept places au bar et 17 dans un compartiment à couloir central, no VM 5301 à 5308 (UIC 901 301 à 308) ;
  • 9 voitures restaurant avec cuisine R4y de 23 places, no VM 5401 à 5409 (UIC 901 401 à 409).

La composition de base était la suivante : motrice + A4ü + A4y + AR4y + R4y + A4ü + motrice, offrant 122 places (à comparer à une rame de sept voitures PBA offrant 234 places). Mais cette composition était variable et souvent augmentée, tous les véhicules étant munis de l’attelage automatique Scharfenberg, ce qui permettait même la marche en unité double.

À partir de 1971, avec l’électrification des lignes puis le déclin des services TEE, ces rames ont été employées en service intérieur Intercity en Allemagne.

Documents

Rame TEE DB VT11 Roco

Rame TEE DB VT11 Roco

Rame TEE VT 11.5

Cliché Roger Wollstadt sur Wikipédia.

Cotes motrices Réelle 1:87 Modèle
Longueur H. T. (rame 7 V) 130 720 1 503 ≅1 520
Long. caisse (sans attelage) 19 200 220,7 222,0
Largeur caisse 3 012 34,6 34,8
Hauteur cabine 4 180 48,0 48,0
Distance pivots 12 600 144,8 144,0
Empatt bogie moteur 3 400 39,1 38,5
Empatt bogie porteur 2 300 26,4 25,7
Diamètre roues motrices 950 10,9 10,5
Diamètre roues porteuses 900 10,3 10,5
Cotes spéc. remorques Réelle 1:87 Modèle
Longueur caisse 17 400 200,0 199,7
Hauteur caisse 3 765 43,3 42,7
Distance pivots 12 600 144,8 145,7