YMO 25005 REE

YMO 25005

Cliché Ghitescu (Fiche Loco-Revue).

Marque - Référence

REE MB-078

Type

YMO 25005 2 type Moyse 32 TDE

Masse / courant au patinage / bloqué

77 g / 40 à 46 mA selon sens / 170 mA sous 12 V.

Commentaires

La boîte est un peu grande pour un si petit engin ! En tout cas, il est bien protégé. J’espérais une notice historique comme pour la draisine, mais non…

Voir le locotracteur de l’autre côté. Noter l’extrême finesse des mains courantes des capots. YMO 25005 REE vu de l’avant

Bon respect de l’échelle, avec toutefois une cabine un peu trop large et un peu trop basse. Un essieu est monté sur support oscillant, ce qui donne une portée en trois points favorable à la tenue de voie et à la prise de courant.

L’intérieur de cabine, très visible, est reproduit de façon détaillée : on voit particulièrement la génératrice qui fait saillie dans la cabine !

Les rambardes, poignées et mains d’atteleur sont rapportées (bien sûr) et très fines. Les timons — pas à élongation, ce serait inutile ici — sont à queue d’aronde. Rappel : référence Roco 40287, Fleischmann Profi 6570.

Un attelage standard est monté à l’arrière. À l’avant, aucun timon n’est monté, mais il y en a un fourni dans le sachet de pièces, avec deux barres d’attelage à crochet simple permettant de monter attelage à vis et conduite pneumatique complets.

Quelques bémols : certaines pièces sont mal emboîtées (tampons, phares). Dans ces derniers, les LED, très visibles, ne sont pas centrées ; certaines sont plus bas, d’autres plus haut : ça louche ! Les fils d’alimentation sont trop visibles. Enfin, une touche de peinture argent au fond des optiques aurait été bienvenue.

Pièces de détaillage fournies : outre les barres d’attelage déjà mentionnées, il y a un (oui, un seul !) attelage à vis complet, une seule (logique !) conduite de frein complète, deux crochets et deux conduites frein raccourcis. Il y a aussi des pièces de rechange, une seule (aussi !) de chaque : une main d’atteleur, une petite poignée (au dessus des fenêtres de cabine), une conduite de sablière. Il y a enfin trois plaques de constructeur (losange rouge) en photo-découpe, dont voici l’apparence une fois la couche de couleur grattée.Plaque constructeur Les plus petites lettres (PARIS) sont à peine hautes de quinze centièmes de millimètre…

Enfin, un fait intéressant : un power pack serait disponible en pièce de rechange pour ce locotracteur, sous la réf. B-12048-00.

Voir Forum Loco-Revue.

Modifications

  • Installation du décodeur Zimo MX630P16, sans difficulté particulière ; néanmoins, la cabine ne se retire pas aussi facilement qu’indiqué dans la notice, peur de casser ! Il vaut mieux écarter un peu des parois du bas vers l’extérieur.
  • Touche de couleur, noire sur les leviers de commande, et rouge sur la manette de frein.
  • Installation d’un réservoir d’énergie à condensateur.

Historique

Série de huit locotracteurs à transmission électrique YMO 25001 à 25008 (ex 15000) construits en 1944, 1945 et 1951 par Gaston Moyse à La Courneuve, selon un type déjà utilisé en de nombreux exemplaires dans l’industrie. Radiation en 1971-72.

Caractéristiques principales : puissance du Diesel 110 kW (150 ch) à 1500 tr/min. Puissance nominale 88 kW (120 ch). Masse en ordre de marche 32 t. Vitesse limite 22 km/h.

Transmission par génératrice et moteur à courant continu, ce dernier entraînant les essieux par chaînes.

Région d’affectation : Nord. Sept affectés à MT, un à VB.

En raison de leur très faible vitesse, ces engins ne pouvaient pas être utilisés en ligne, mais seulement dans les dépôts, pour déplacer un wagon ou une locomotive froide.

Source : fiche Loco-Revue ci-dessous.

Documents

YMO 25005 REEYMO 25005 REE

YMO 25005

Cliché Ghitescu (Fiche Loco-Revue).

Cote Réelle 1:87 Modèle
Longueur H. T. 6 770 77,8 80,4
Longueur châssis 5 640 64,8 65,0
Largeur hors-tout 2 810 32,3 31,6
Largeur cabine 2 300 26,4 27,3
Hauteur 3 450 39,7 39,1
Empattement 2 834 32,6 32,5
Diamètre roues 950 10,9 10,9

Suggestion au fabricant : ne fournir que des conduites complètes. Ça fera une pièce en moins à gérer, et nous sommes encore capables de les recouper nous-mêmes à la longueur voulue ! L’œuf de Colomb, vous connaissez ?