CC 40105 Trix

CC 40105

Cliché SNCF.

Marque - Référence

Trix 22576

Type

CC 40105

Masse / courant maxi sous 12 V

710 g / ? A

Commentaires

Engin tout métal : ça roule lourd, et, pourtant, la gravure est fine. Mécaniquement, c’est une A1A-A1A. La roue droite de chaque essieu extrême est bandagée. La prise de courant se fait par les 6 roues de chaque bogie.

Trop large de 2 mm (34,4 au lieu de 32,4, ce qui fait 6%), et tampons positionnés trop haut de 1 mm, d’où problème d’attelage (les tampons portent sur les bourrelets de la voiture attelée). La reproduction des « moustaches » laisse à désirer (simple transfert pour l’immatriculation, pas de relief). Les fanaux rouges ont un diamètre trop grand. Les pantos sont aussi un peu grossiers (cf ressorts).

Décodeur « sonore » intégré. Les sons sont minables : l’avertisseur fait presque coin-coin ! Le seul autre bruit est celui des ventilateurs.

Voir :

Historique

Locomotives construites en dix exemplaires de 1963 à 1970 par Alsthom. Caractéristiques (première série - 40101 à 40104 / seconde série - 40105 à 40110) : puissance continue 3670 / 4480 kW. Vitesse maximale : 160 / 180 km/h (PV) et 240 / 220 km/h (GV). Masse 107 / 109 t. Elles pouvaient circuler sous quatre formes différentes de courant : continu 1500 V (France, Pays Bas), 3000 V (Belgique, Italie), alternatif 25 kV 50 Hz (France), alternatif 15 kV 16 ⅔ Hz (Allemagne, Autriche, Suisse).

Conçues comme « locomotives européennes », et plutôt affectées à la ligne Paris - Bruxelles - Amsterdam, elles n’ont jamais mis les roues sur le réseau néerlandais (sauf en fin de carrière pour un voyage spécial), ni d’ailleurs en Allemagne. Certains expliquent ce fait curieux par des nécessités de service, d’autres par une mauvaise volonté de ces réseaux. Il y a peut-être un peu de vrai dans les deux explications… Du coup, l’équipement 15 kV 16 ⅔ Hz, qui d’ailleurs posait des problèmes techniques (principalement, échauffement du transformateur dû à la faible fréquence du courant), a été assez rapidement déposé, et ces locomotives sont donc passées du statut de quadricourant à celui de tricourant.

Remarque : à l’époque, on a présenté cette machine comme le summum de la technologie ferroviaire. En fait, essentiellement à cause de problèmes de poids et d’encombrement, il y a eu plutôt une régression : il n’y avait pas de graduateur en monophasé ; en alternatif redressé comme en continu, le réglage de la vitesse se faisait par rhéostat, ce qui était loin de l’idéal en matière de consommation d’énergie. Et des avaries ont eu lieu sur les résistances du rhéostat.

La CC 40105 est mise en service le 14 mai 1969 à La Chapelle, et radiée le 1er décembre 1995.

Documents

CC 40105 Trix

CC 40105

Cliché SNCF.

Cote Réelle 1:87 Modèle
Longueur H. T. 22 030 253,2 251,0
Longueur châssis 20 840 239,5 238,5
Largeur caisse 2 820 32,4 34,4
Hauteur caisse 3 605 41,4 41,1
Hauteur tampons 1 065 12,2 13,4
Distance pivots 14 340 164,8 164,2
Empattement bogies 3 216 37,0 37,0
Diamètre roues 1 100 12,6 -