SNCB 6321 Van Biervliet

SNCB 6321

Cliché anonyme sur le site Van Biervliet.

Marque - Référence

Van Biervliet VB-9112.01

Type

SNCB 6321

Masse / courant au patinage sous 12 V

447 g / 0,7 A

Commentaires

Pas de notice, au prétexte du prix « tiré ». Le feuillet joint conseille de se rendre sur le site, mais le document qu’on y trouve n’est pas plus explicite : les quelques phrases qui s’y trouvent (en néerlandais seulement) auraient pu tenir sur ledit feuillet.

Bien que faisant partie de la série « budget », cette machine est assez finement gravée. Seuls les accessoires rapportés : marchepieds, essuie-glaces, sont un peu lourds. Les échelles d'angles, bien que fines, devraient l’être encore plus, mais cela semble difficile en plastique, et même en métal ! Les dimensions sont bien respectées.

Il y a une roue bandagée par bogie, à l’avant gauche. Les roues ont des boudins de 0,9 mm. Les timons à élongation ont trop de jeu.

La caisse se sépare facilement, en écartant un peu les deux flancs. L’opération est facilitée en glissant une carte plastique de chaque côté. On découvre un circuit imprimé simple, avec des fils de liaison bien rangés dans des guides.

Les aménagements de cabines très sommaires, fixés aux vitrages par un tenon de chaque côté, se démontent facilement, pour installer un conducteur et mettre quelques touches de couleur.

Le moteur est pourvu de deux volants d’inertie. Les feux rouges ne sont pas séparés des blancs, bien que les fils de connexion soient distincts : fils jaunes pour les LED blanches, fils blancs pour les LED rouges. Le fil commun est bleu, comme il se doit.

Voir gamos81.altervista.org pour la liste des références des série 62 sorties en modèle réduit.

Modifications

  • Pose d’un mécanicien dans la cabine avant et décor de la paroi de fond des cabines.
  • Pose d’un décodeur ESU Lokpilot V4.0. Séparation des feux rouges et blancs par soudure directe de fils sur les pattes du connecteur du décodeur. Les rouges sont sur les sorties AUX1 et AUX2.
  • Fabrication d’un circuit pour remplacer l’existant sous le toit, permettant de commander séparément l’éclairage des deux cabines, avec les sorties dites logiques AUX3 et AUX4 du décodeur Lokpilot.

Historique

Série de 136 locomotives Diesel à transmission électrique construites par La Brugeoise et Nivelles de 1961 à 1966. Numérotées au départ dans le type 212, elles deviennent en 1971 série 6201 à 6333 (certaines machines ayant été radiées avant la renumérotation).

Moteur Diesel et génératrice principale General Motors (USA). Moteurs de traction ACEC (Ateliers de constructions électriques de Charleroi).

Disposition des essieux: Bo’Bo’. Puissance du Diesel (12 cylindres en V) : 1050 kW à 835 tr/min. Puissance électrique UIC 835 kW ; effort maxi au démarrage 212 kN. Masse en ordre de marche 80 t. Vitesse maxi 120 km/h.

Ces machines étaient équipées à l’origine d’une chaudière pour le chauffage des rames voyageurs, comme les 68000 de la SNCF.

La 6321, ex 212.221, est livrée le 16 septembre 1966, et radiée le 1er juin 1999. Elle est alors revendue à la compagnie néerlandaise ACTS.

Documents

SNCB 6321 Van BiervlietSNCB 6321 Van Biervliet

SNCB 6321

Cliché anonyme sur le site Van Biervliet.

Cote Réelle 1:87 Modèle
Longueur H. T. 16 790 193,0 192,3
Longueur châssis 15 640 179,8 180,0
Largeur caisse 2 900 33,3 33,5
Hauteur 4 250 48,9 48,6
Distance pivots 9 300 106,9 106,6
Empattement bogies 2 800 32,2 31,8
Diamètre roues 1 010 11,6 11,6