Remplacement du timon arrière

À l’arrière, il faudrait renoncer au coffre à batteries pour monter un attelage ? Cela dénaturerait l’aspect caracté­ristique de l’engin, et me rappellerait fâcheusement le modèle Jouef des années 1960. Il faut faire quelque chose !

L’arrière du Picasso, c’est ça :

X 4039 par Auzéau

Cliché © Auzéau 2008.

Et pas ça !

X 4039 par Auzéau

Cliché honteusement maquillé par moi.

Le futur timon

Le plus important est que le futur timon, passant en dessous du coffre, ne vienne pas buter derrière celui-ci.

On voit que l’ancien timon en plastique sera sectionné au niveau de son boîtier NEM. La vis de fixation 4 passera dans un trou taraudé dans un pion de guidage du timon en plastique, pour bénéficier de sa plus grande épaisseur. La broche 3 servira à maintenir l’alignement. Elle devra être soigneusement arasée pour ne pas frotter sous la caisse. Enfin, les broches 5 (issues de barrettes au pas de 2,54 mm pour circuit imprimé) recevront un attelage Roco ou Fleischmann spécialement préparé pour obtenir l’attelage le plus court possible.

Aspect du timon

  1. Timon en plastique d’origine
  2. Timon en laiton épaisseur 0,5
  3. Broche ø 0,8
  4. Vis TC M 1,6 × 4 ou mieux P-tite 1,4 × 3 chez micro-modèle
  5. Broches carrées 0,6 pour fixation de l’attelage
  6. Paroi du coffre
  7. Boîtier NEM sectionné horizontalement

Attention : par paresse, je n’ai pas représenté tous les détails de l’ancien timon, notamment l’attache du ressort de rappel. N’en déduisez surtout pas qu’il faille le rendre identique au dessin ci-dessus…

Dimensions du timon

Voici une vue éclatée du montage. La pièce principale est une bande de laiton d’épaisseur 0,5 mm, et de largeur 5 mm. Pour les perçages, voyez la figure ci-dessous. Le taraudage M1,6 dans le timon en plastique est pratiqué dans un trou ø 1,3. La hauteur des bro­ches est d’environ 5 mm ; elles devront de toute façon être ajustées après montage.

Voici une autre vue cotée du timon, cette fois à plat, avant pliage. Il est toujours délicat de coter un pliage. J’ai estimé le rayon intérieur du pliage à 0,5 mm. Mais il ne faut pas prendre les valeurs données au pied de la lettre — ou plutôt du chiffre. On n’est pas à 1/10e de mm près. Les différences avec la vue précédente s’expliquent par le fait que les cotes ne sont pas prises aux mêmes endroits.

Cotation du timon

Cotation du timon