Modification mécanique

Comme le nouveau circuit sera placé dans une trémie, les fils devront traverser celle-ci. Il faut donc intervenir sur la caisse du wagon.

Démontage du bogie arrière

Ce n’est pas la chose la plus facile à faire sans risque de casse.

Il faut commencer par déclipser de petites pattes (3) proches des semelles de freins (1), accrochées en haut de la traverse du bogie. L’ensemble équipement de frein et carénage de traverse (2) vient ensuite d’un seul bloc, laissant apparaître la vis de pivot.

Démontage du bogie

Ici, j’ai photographié un bogie sans prise de courant, pour la lisibilité. La présence des lamelles de prise de courant complique encore un peu les choses…

Après avoir ôté la petite vis du circuit imprimé et déclipsé celui-ci, l’ensemble circuit / bogie peut être séparé du wagon.

Perçage de la caisse

Le passage des fils nécessite, suivant leur grosseur, de percer un trou d’un diamètre d’environ 2 mm dans le bas de la trémie, juste sous la traverse de châssis la plus proche.

Vue du circuit

Raccordement des fils

Comme les lamelles de prise de courant m’ont paru extrêmement fragiles, je n’ai pas voulu dessouder les fils qui y sont raccordés. J’ai préféré prolonger ces fils, débranchés du circuit des fanaux, vers le nouveau circuit en leur soudant chacun un autre fil et en protégeant la soudure avec de la gaine thermorétractable de 1 mm. Côté circuit des fanaux, pas de problème particulier, mais il faut une panne de fer à souder suffisamment fine (panne pour CMS).

Remontage et essais

Commencer par refixer le circuit des fanaux, positionner les fils correctement dans leurs guides au dessus du bogie. Remonter alors ce dernier, en tirant l’excédent des fils vers la trémie tout en laissant un peu de mou pour la rotation. Fixer le nouveau circuit dans la trémie. J’ai utilisé pour cela de la Patafix : cela reste facilement démontable.

Vérifier le fonctionnement en faisant rouler le wagon sur un bout de voie. Si tout va bien (plus de clignotement !), finir en reclipsant l’équipement de frein sous le bogie. Vérifier une dernière fois la position des lamelles qui ont tendance à se tordre n’importe comment.

Maintenant, il va falloir camoufler tout ça !