Remplacement des bogies

J’ai choisi des bogies Y25 de type soudé LS Models. Mais, pour les Res et Rloos, il vaudrait mieux des Y25 moulés : il me semble que ces wagons en étaient équipés en grande majorité, sinon en totalité, au moins à l’origine.

Naturellement, ce changement va s’accompagner d’une modification des pivots, qui ne donnent pas (ou plus) forcément la hauteur correcte du wagon, qui sont souvent fendus et abîmés par des démontages et remontages peu délicats, et dont les grosses vis d’origine (repère 4 sur la photo ci-dessous) sont aussi à remplacer.

Préparation des pivots

Si les pivots sont fendus, il faut bien sûr les réparer (colle cyanoacrylate ou colle polystyrène pour maquette). Pour éviter une future détérioration, je les renforce avec une bague faite d’un morceau de tube mince de diamètre intérieur 5, ici en aluminium, chanfreiné à l’intérieur pour faciliter la pose (repère 3).

Il faut ensuite réduire leur hauteur à environ 5 mm. Ce chiffre n’est pas absolu, il dépend du wagon concerné, et il vaut mieux mesurer la hauteur avant intervention et en déduire la valeur à supprimer. Personnellement, je ne suis pas très doué pour limer bien perpendiculairement à l’axe. Pour y parvenir plus facilement, j’empile autour du pivot des rondelles choisies pour atteindre l’épaisseur voulue (ce n’est pas à 1/10e près), puis je lime jusqu’à atteindre le haut de l’empilement.

Sur la photo, les nouvelles mains montoires et les nouveaux tampons ont déjà été posés, et les marchepieds ont été arasés.

Pivot de bogie

  1. Nouvelle vis de pivot, vis Parker ø 2,2
  2. Nouveau pivot en tube Evergreen ø 3,3
  3. Bague de renfort de pivot en aluminium
  4. Ancienne vis de pivot
  5. Trou de pivot du bogie LS Models ø 3,4

Notez le support en contreplaqué, dont le noyau, invisible sur la photo, fait 30 mm de large, soit la largeur intérieure des wagons, ce qui permet de les immobiliser et de les manipuler sans risque de détérioration.

Pour les photos de cette page, j’ai pris mon tapis de coupe du dimanche presque tout neuf !

Axe de pivotement

Les bogies LS Models ont un trou de pivot de ø 3,4 (repère 5). Ça tombe bien : il y a une taille de tube Evergreen diamètre 3,3 qui s’y adapte parfaitement, avec juste le jeu nécessaire. Je reperce donc les pivots du wagon, dont le taraudage est souvent bien fatigué, à ø 3,3 (un foret de ce diamètre est assez facile à trouver, car c’est la valeur à utiliser pour tarauder à M4). Attention, pour les wagons plats, à ne pas traverser le plancher !

Une section de tube Evergreen est coupée à la longueur voulue (de 5 à 8 mm selon wagon), maintenue dans un mandrin pour éviter sa déformation, puis « prétaraudée » avec la vis Parker qui sera utilisée pour le montage, le but étant d’éviter des efforts de torsion trop importants lors du montage définitif.

Taraudage du pivot de bogie

La saillie nécessaire au jeu du bogie, dont la traverse a une épaisseur de 2,1 mm, est déterminée par un empilement de rondelles — encore ! — d’une épaisseur totale de 2,4 mm (il vaut mieux trop que pas assez) sous la tête de vis. Le pivot ainsi équipé est enfin collé à la cyanoacrylate gel. Une fois la colle prise, il suffira d’enlever la vis pour retirer les rondelles et mettre le bogie à la place.

Portée en trois points

Concernant les wagons hauts (EVS et STEF), il m’a paru utile de prévoir une portée en trois points pour améliorer leur assise. Côté portée en deux points, des bossages par lesquels le châssis s’appuiera sur le bogie sont installés. Le pivot qui recevra ces bossages doit être légèrement raccourci (à peine 0,5 mm).

La hauteur étant relativement importante, de l’ordre de 5 à 6 mm, je prévois quelque chose d’assez costaud. Le dispositif est constitué de quatre pièces en polystyrène ép. 1 mm :

  • une base de 13 × 9 mm ;
  • un renfort vertical de 13 × 4 mm ;
  • les deux bossages proprement dits, de 9 × 6 mm au départ ; la hauteur sera ajustée avant la pose définitive. La partie en contact avec le bogie doit être arrondie pour permettre un certain jeu sur un axe transversal.

Dispositif de portée en deux points

Si vous en avez, vous pouvez utiliser du polystyrène plus épais, disons 3 mm, pour la base, et éviter ainsi l’ajout de renforts. La largeur de 9 mm est calculée pour laisser juste assez de place au timon à élongation Makette prévu (voir page suivante).

Une fois les pièces collées (Kibri liquide), un trou central de 6,5 mm est percé pour que l’ensemble puisse se monter sur le pivot — renforcé, je le rappelle, avec une bague alu ø 6 mm. Le tout est collé en place avec de l’adhésif double face mince : un collage plus fort me semble superflu.