Démontage

Lorsque c’est possible, il vaut mieux enlever les tampons en les poussant par l’arrière. Attention : certains plateaux à ressort ont tendance à s’échapper. Enlever les bogies (il suffit de tirer).

Pour séparer le châssis de la caisse, ne pas commencer par écarter les flancs comme indiqué dans la notice Vitrains : c’est le meilleur moyen de casser les petits ergots qui accrochent la caisse sur le châssis et l’empêchent de bâiller. Il est préférable de commencer par soulever une extrémité du châssis en faisant levier entre celui-ci et la caisse avec un petit tournevis, puis de progresser vers l’autre extrémité en écartant le moins possible les flancs de la caisse.

Procéder de même pour enlever l’aménagement intérieur, dont les clips latéraux sont petits et fragiles. L’aménagement de l’étage supérieur est clipsé dans les vitrages, et il suffit d’écarter les flancs de caisse pour le dégager.

Intervention sur la caisse

Vitrages

Vérifier le collage des vitres (parfois trop, parfois trop peu collées), surtout les petites fenêtres d’extrémité. Personnellement, j’ai recollé ces dernières avec de la colle liquide à maquette qui s’infiltre très rapidement (attention aux débordements !), tout en les maintenant bien plaquées à l’aide de petites pinces.

NB : en réalité, la pince est placée sur la fenêtre, avec un papier paraffiné entre la pince et la caisse pour éviter leur collage en cas de débordement. Mais cela n’éviterait pas la dégradation de la peinture ! La colle est introduite au pinceau en haut du vitrage car c’est là qu’il en manque à l’origine.

Collage vitres

Sous le toit

Casser et/ou araser les reliefs intérieurs du toit, dans l’axe de la voiture, qui gêneraient la pose d’une réglette d’éclairage.