Une bourde…

Il semble bien que REE ait fait une erreur sur la décoration de ses voitures UIC en livrée C 160, c’est-à-dire bicolore, vert 302 « garrigue » en bas de caisse et en toiture, et gris métallisé « inox » dans la zone des fenêtres. Mais, s’il était visible, notamment par rapport aux fenêtres, que la bande grise était trop basse, il était difficile de quantifier l’erreur. Était-ce seulement une erreur de positionnement des teintes, ou, plus ennuyeux, des fenêtres ? Difficile d’en juger jusqu’à ce que FA57, membre éminent du forum Loco-Revue, poste sur le fil des UIC R37 (le concurrent !) un plan de peinture fort intéressant.

Analysons le problème

J’ai repris ce plan en enlevant tout ce qui ne concernait pas notre problème, et en le colorisant légèrement pour la lisibilité, puis j’ai fait un petit tableau des cotes comparées, assez instructif. Il s’agit ici d’une voiture de 1re classe, mais cela ne change rien à la démonstration, car la bande jaune de classe se trouve au dessus de la bande grise (elle n’est pas incluse dans cette bande).

Cote Réelle 1:87 Modèle Modèle rectifié
A 140 1,6 1,0 1,6
B 165 1,9 2,9 1,9
C 1792 20,6 19,2 20,2
D 1355 15,6 16,0 15,6
E 932 10,7 9,6 10,6

On voit que toutes les cotes relevées sont fausses sur le modèle. Le plus frappant dans le tableau est la trop grande épaisseur de la bande grise sous les fenêtres (cote B). Elle fait 1 mm de trop, ce qui est quand même beaucoup ! Et cette bande est elle-même trop large de 0,4 mm (cote D).

plan de peinture C160

Si nous essayons de remonter la limite vert / gris sous les fenêtres de 1 mm pour rétablir la cote B, et d’enlever 0,4 mm à la cote D, cela donne les résultats que voilà. Miracle ! À part la cote C, pas facile à mesurer avec précision, et, dans une moindre mesure, la cote E — de toutes façons, avec des écarts nettement plus faibles — tout devient quasi parfait ! Explications.

Ouf ! REE ne devra pas refaire ses moules (en tout cas pour ce problème-ci). Il leur suffira de corriger la position de cette bande. Mais pourquoi ne pas l’avoir faite correcte du premier coup ? Ne pourrait-on pas soupçonner un peu de précipitation pour griller un concurrent ? Mal leur en a pris… Et dommage pour nous, les amateurs.

Note positive

Pour terminer sur une note positive, voici l’attelage d’une B5D UIC REE et d’une B10t USI LSM. Les deux voitures sont légèrement trop basses (0,3 mm). Le fait est que le décalage vers le bas de la bande gris métallisé de l’UIC ne se voit pas. Alors, se pourrait-il que la USI soit fausse aussi ?

À noter que le gris métallisé de la USI est plus clair et plus réfléchissant que celui de la UIC, bien que cela ne saute pas aux yeux ici. Mais je suis incapable de dire lequel est le plus proche de la réalité (avec une légère préférence pour la USI).

Attelage voitures UIC et USI C160

Les cotes C et E gagnent 1 mm, c’est évident. La cote B perd 1 mm, c’est le but. La cote A gagne 1 mm du fait du déplacement vers le haut de la bande grise, mais en perd 0,4 du fait de son rétrécissement. Globalement, elle gagne la différence, soit 0,6 mm.