Travaux sur l’existant

Démontage

Il suffit d’enlever les deux vis pivots d’attelages. Séparer la caisse, le châssis et le lest. Le lest, les attelages et leurs vis ne serviront plus.

Travaux sur le châssis

  1. Supprimer les entretoises centrales des tirants du châssis (Fig. 1).
  2. Découper au disque scie les huit sabots de frein.
  3. Fixer le châssis par les trous d’attelages sur une plaque de contreplaqué de bonne qualité, c’est-à-dire d’épaisseur constante (j’ai eu des surprises !), avec des vis Parker ø 2,9 (interposer un morceau de carton épais ou d’isorel là aussi d’épaisseur constante aux dimensions approximatives du lest pour servir de martyr, et pour répartir l’effort sur la plus grande surface possible. Tout ceci pour usiner le châssis avec la table XY Proxxon, sur laquelle je fixe donc la plaque de contreplaqué avec le châssis.
  4. Percer à ø 2 dans l’axe des tampons (avant de les couper), la perceuse étant tournée de 90° par rapport à son support (Fig. 2). Percer avant de couper les tampons aide à centrer et aligner le perçage.
  5. Découper les quatre tampons au disque scie, la perceuse étant dans la même position que précédemment (Fig. 3). Éventuellement, corriger la planéité de la traverse de choc à la lime ou à la fraise.
  6. Percer les paliers à ø 2 à la fraise sphérique inclinée de 15° sur environ 2 mm de profondeur (Fig. 4). Attention : c’est la perceuse qui est inclinée, mais pas l’axe de déplacement qui doit être vertical.
  7. Fraiser les supports de sabots et les supports d’attelages à ras du plancher (enlever la vis de fixation en arrivant à proximité). Éliminer le plancher entre la partie déjà ouverte et la traverse de tête, en laissant environ 5 mm le long de cette traverse (ne pas fraiser trop près de la traverse, car le morceau compris entre les renforts verticaux de dossiers ne serait plus maintenu, et elle serait fragilisée).

Fig. 1

Fig. 2

Fig. 3

Fig. 4

Pourquoi enlever une partie du plan­cher ? C’est que j’ai constaté que, si la planéité n’est pas parfaite, les timons Roco risquent de se bloquer. Ils seront donc fixés directement sur la tôle de lest, qui est parfaitement plane (voir plus loin).

Travaux sur la caisse

  1. Enlever les échelles (pour cela, détordre les pattes à l’intérieur de la caisse)
  2. Percer à ø 0,4 les emplacements des rampes (Fig. 5). Attention : les perçages du bas ne doivent pas traverser le montant par l’extérieur ! L’idéal serait de faire des trous non débouchants et de couper les rampes à la cote exacte.
  3. Éventuellement (je ne l’ai pas fait), fraiser à la fraise conique les rainures des planches là où elles n’ont pas été faites pour faciliter le marquage : immatriculation, marquage « REFRIGERANT ». L’espacement des rainures est de 1,44 (dossiers) ou 1,49 mm (faces latérales).

Fig. 5

  1. Éventuellement (je ne l’ai pas fait), fraiser les mains montoires des portes, puis percer à ø 0,4 les emplacements des rampes (entraxe 4,4 mm).
  2. Araser les colonnes filetées de fixation des anciens attelages au niveau du bas de caisse. Les repercer à ø 3, profondeur environ 10, puis y insérer en force un morceau de cartouche de stylo Bic de 6 mm.