Montage des circuits électriques

Les circuits électriques sont au nombre de trois : un déjà évoqué pour le redressement de la tension prise sur la voie ; un pour les fanaux ; et un pour l’éclairage des compartiments.

Pour ce dernier, la question s’est posée du nombre de LED à utiliser. D’habitude, j’installe une LED par compartiments, plus une par plate-forme d’accès. En raison des trois diagrammes de voitures, ce nombre est différent : 13 pour les voitures de 2e classe, 12 pour les AB, et moins pour les BD, en fonction du nombre que l’on veut placer dans la partie fourgon.

Le nombre 12 m’arrange bien, car il me permet de répartir les LED en quatre groupes de trois en série. En revanche, 13 ne va pas du tout ! J’ai donc triché pour n’avoir qu’un seul circuit pour toutes les voitures. Il n’y a que quatre LED pour les cinq compartiments centraux des voitures de 2e classe.

Vous trouverez les schémas électriques et les typons des circuits dans ce document PDF.

Circuit redresseur

Contrairement à mon habitude, je n’ai pas fait appel ici à des composants pour montage en surface (CMS) car l’encombrement ne l’imposait pas.

Cependant, on peut apercevoir les condensa­teurs et le redresseur par les fenêtres, ce qui au­rait pu être évité avec des CMS. J’ai utilisé deux condensateurs de 470 µF en parallèle à la place d’un seul de 1000 µF dont je ne disposais pas et qui aurait été moins discret. Vu les courants mis en jeu, de 3 à 4 mA par voiture, ces valeurs sont parfaitement suffisantes.

Circuit redresseur

Circuit d’éclairage

Le circuit d’éclairage est donc le même pour toutes les voitures. Seuls les compartiments d’extrémité des voitures B auront une LED bien centrée.

Comme toujours, je fixe les réglettes non sous le plafond, ce qui rend leur raccordement difficile, mais sur l’aména­gement. Il faut donc pré­voir des supports. Ils sont réalisés en carte plas­tique d’une épaisseur comprise entre 0,5 et 1 mm, plus un mor­ceau de profilé de section 2 × 1 mm pour le centrage et le calage. Les dimensions de ces sup­ports sont don­nées dans le document PDF précité.

Support de réglette

L’expérience a montré qu’un support au niveau de chaque plateforme d’accès est suffisant. Voici son installation. Collage à la cyanoacry­late. La petite encoche du milieu est pour faire place à une résistance CMS mal placée. Ce petit inconvénient a été corri­gé sur le typon.

Il n’y aura pas de commande pour l’éclairage (si, si ! Voir en dernière page !), car cela aurait nécessité un fil supplémentaire (non, non !), donc des attelages électriques plus compliqués entre les voitures. En fait, la faible luminosité des LED les rendra quasi invisibles en plein jour.

Circuit des fanaux

Des fanaux sont installés à une extrémité de la BD et de la AB, qui seront les voitures de tête ou de queue, en fonction du sens de circulation. Ils nécessitent une comman­de, qui sera réalisée par un interrupteur à lame souple (ILS) bista­ble. Les LED sont des CMS de petite taille (0603).

Le circuit est soudé sous l’extrémité de la réglet­te en trois points, dont l’un n’a pas de fonction électrique, mais seule­ment de renfort (photo ci-dessus). Étant donné que ces soudures seront recouvertes par l’ILS, elles doivent être réali­sées avant la pose de ce dernier (photo ci-contre). Les LED sont montées à l’envers, avec la face lumineuse tournée vers la plaque support, qui nécessite donc d’être percée (idéalement ø 1,1).

Vue du circuit des fanaux

Autre vue du circuit des fanaux

Notes :

LED 0603 rouges 160 mcd
réf. 179
2,80 € les 25 — prix 2019
chez Electron Discount