Modifications mécaniques (suite)

Constatations pendant les essais

Je constate des déraillements qui ne se produisaient pas auparavant, et, curieusement, plutôt en marche tractée. Bon, ils se produisent surtout à un endroit où la voie est particulièrement mal nivelée, mais pas seulement.

J’en déduis quand même que mes « améliorations » sont quelque peu contestables et en tout cas insuffisantes. Les causes probables sont :

Pour le premier point, comme il manque un pouïème à la hauteur des voitures, je décide de rehausser légèrement les caisses.

Pour le deuxième point, et en conjonction avec le premier, je vais créer une portée en trois points.

Et enfin, concernant le troisième point, je décide d’installer des paliers conducteurs sur la voiture pilote, chose que j’ai déjà faite sur plusieurs matériels : voitures DEV U50, voitures métallisées Est, voitures à trois essieux métallisées Sud-Est, VB2N, etc.

Portée en trois points

Simple et (assez) vite fait. Il faut d’abord donner un peu plus de jeu aux pivots de bogies en creusant les trous du châssis, par dessus, au diamètre 5 sur environ 0,5 mm de profondeur. C’est ce point le plus long à réaliser, car il faut démonter la caisse et l’aménagement intérieur.

La portée des bogies s’effectue sur les couronnes de diamètre extérieur 12 du châssis. Cette portée est évidemment bien trop large pour laisser du débattement aux bogies. Sur cette couronne, je colle un profilé Evergreen rectangulaire de 0,25 mm d’épaisseur, d’un côté dans le sens de la longueur (portée presque en un point), et de l’autre perpendiculairement (portée en deux points — première photo).

Une fois la colle (cyano­acrylate) sèche, je coupe ce qui dépasse pour obtenir quatre minuscules portées — deuxième photo. Ne pas oublier de gratter la peinture avant collage !

Collage du profilé Evergreen

Collage du profilé côté portée en deux points.

Rognage du profilé Evergreen

Résultat après rognage côté (fausse) portée en un point. Fausse car il manque la possibilité de pivotement sur un axe transversal.

Logiquement, la hauteur de la voiture remontée devrait être augmentée de 0,25 mm. Il n’en est rien : à peine 0,1 à 0,15 mm. En général, c’est le contraire : vous obtenez une hauteur plus augmentée que l’épaisseur des cales, et c’est plus facile à expliquer : lorsqu’on empile des objets plats, la hauteur de l’ensemble est supérieure à la somme des épaisseurs des objets, à cause du mauvais contact et des défauts de planéité. Mais je me borne à constater…

Bonne nouvelle : les voitures ainsi équipées, lancées individuellement à grande vitesse, ne déraillent plus. Occupons-nous maintenant du cas de la voiture pilote, qui a en quelque sorte ses freins serrés en permanence…

Paliers conducteurs

Pour la technique, je vous renvoie à l’article déjà cité. Ici, les logements des pointes d’essieux sont d’assez grand diamètre (presque 3 mm). L’embouti des paliers devra donc être assez grand pour pouvoir se centrer correctement.

La liaison électrique se fait en bas des flancs de bogie, avec du fil fin.

J’ai depuis longtemps remplacé les essieux d’origine par des essieux ø 9 dont la particularité est d’avoir des axes de 1,5 mm de diamètre. Or je veux com­me d’habitude obtenir des essieux à demi axes isolés et roues non isolées : il faut que je trouve des manchons adéquats.

Essieu modifié

J’ai la chance d’avoir une (et une seule !) cartouche de stylo-bille qui convient, mais j’avoue n’avoir rien trouvé en standard sur Internet : le plus petit tube Evergreen, ø 2,4, a un diamètre intérieur de 1 mm seulement. Quant à le réaléser proprement sans tour…

La présence des manchons sur les axes fait qu’il faut augmenter la largeur et la hauteur des encoches des longerons de bogies : largeur 4, profondeur 4 à compter de la surface, voir photo. C’est fait avec une fraise ø 4.

Vue d’un bogie capteur de courant

Les roues isolées sont échangées avec les roues non isolées d’une autre voiture, qui sera donc équipée d’essieux à roues toutes isolées. Après les indispensables réglages (voir dessin) : raccourcissement des demi essieux pour qu’ils ne se touchent pas, distance entre pointes diminuée d’environ 1 mm, distance dos à dos des roues égale à la longueur du manchon, soit 14,4 mm, les essieux sont remontés et leur libre rotation vérifiée.

Les fils qui aboutissaient aux frotteurs sont soudés à la liaison entre les paliers. La voiture est remontée, et elle roule maintenant aussi bien que ses copines.

Re-test : à pleine vitesse (équivalente à 120 km/h) comme à vitesse moyenne, en traction comme en pousse, en courbe de 500 mm comme sur une série d’aiguilles, l’ensemble de la rame passe maintenant sans broncher.

Strips Evergreen 0,25mm x 1,0mm
réf. 269-PS-102
4,90 € les 10 — prix 2015
chez micro-modele.fr

Essieux ø 9,0 LU-SPARE-9,0-24,75DC
1,40 € pièce par 10 — prix 2014
chez micro-modele.fr