RIB vue de profil

Rame inox de banlieue Jouef avec attelage modifié.

Le constat

Ce n’est pas bien brillant !

Enfin, nous allons ajouter un éclairage intérieur, ce qui va poser le problème de la jonction électrique des voitures, car cet éclairage sera commandé par un décodeur de fonctions.

Modifications mécaniques

Changement des essieux

J’ai acheté des essieux ø 9 chez micro-modèle (ex-Train Magique). Seul ennui, l’entraxe différent (24,75 au lieu de 24). Et impossible d’échanger les roues, car le diamètre des nouveaux axes d’essieux n’est que de 1,5 mm.

Il suffira de meuler de 3/10 de mm la pointe de chaque côté, avec un disque diamanté ou au corindon. Veiller cependant à ébavurer soigneusement, voire à arrondir le méplat à la lime. Le diamètre est maintenant pratiquement exact, et les boudins nettement plus petits (1,1 au lieu de 1,3).

Attention, lors du remontage, aux lamelles de prise de courant sur la voiture « pilote ». Reconnaissons ici un effort de la part du fabricant : la prise de courant se fait sur les quatre essieux de la voiture.

Attelages

Il y a deux cas à considérer : celui de la voiture d’extrémité qui sera attelée à la machine, et celui des voitures intermédiaires. Pour la première, je ne désirais pas entailler la traverse de tête et le bas de caisse.

Il y a bien le système SMD. Ces timons sont vendus par deux, alors qu’il n’en faut qu’un seul a priori. Mais les RIB circulent souvent en double. Il faudra alors commander deux sachets si l’on veut faire une rame réaliste.

Cliché SMD.

Attelage SMD

Reste un doute : le timon SMD est en fait un petit modèle Makette, et je ne suis pas sûr que son élongation suffise. Un premier essai avec attelage Ribu adapté dont les points de pivotement sont nettement plus écartés avait montré un mariage de tampons en pousse avec la BB 16500 LS Models, malgré des courbes à raccordements paraboliques, un rayon minimum de 500 mm, et des aiguilles Peco grand rayon. Parade provisoire : pose sur la machine d’un attelage réglable (NEM 363) qui écarte les tampons d’un bon millimètre supplémentaire.

Timon Makette grand modèle

Il s’agit du modèle KKK1 dont la base fait 16 × 16 mm. Mais il n’est pas possible de le monter sous le châssis : déjà, le modèle SMD, ultra mince, vient affleurer le bas de caisse. Qu’à cela ne tienne : montons-le à l’intérieur ! Il y a dans la voiture de tête (ou de queue ?) une grande place vide à cet endroit. Il suffira de percer un trou assez grand dans le fond pour laisser passer le timon, et de bricoler une attache pour le ressort de rappel qui sera, lui, en dessous.

Pour que le timon soit à une hauteur convenable (et aussi pour boucher des trous résultant d’essais antérieurs), j’ai collé par dessus le fond de châssis une plaque de poly­styrène de 0,75 mm. L’ensemble est ensuite fraisé d’un trou rectangulaire, et son bord postérieur est fraisé (à la main) en biais pour faire place au ressort de rappel.

Attelage extrémité, Makette modifié

  1. Tête Profi Fleischmann
  2. Bande de laiton munie de broches pour CI
  3. Boîtier NEM
  4. Cale en bois de maintien provisoire
  5. Tige ø 1 encochée pour accrochage du ressort
  6. Trou 13 × 7 fraisé dans le châssis
  7. Vis M 1,6 × 4 de fixation du socle. Mieux, mais non dispo­ni­bles à ce moment : vis miniatures P-tite qui sont autota­rau­deuses dans le plastique et ne nécessitent pas d’agrandir les trous du socle.

Tête d’attelage Profi modifiée

Comme il passe sous la caisse, le boîtier NEM Makette n’est pas à la bonne hauteur. SMD a résolu ce problème en prévoyant une queue d’a­ronde, ce qui n’est pas évident à faire à la main. J’utilise une autre technique qui consiste à souder sur une bande de laiton deux broches pour circuit imprimé au pas de 2,54 mm. Cette bande, rétrécie à l’arrière pour rentrer dans le boîtier NEM, sera bloquée dans celui-ci avec un peu de soudure.

La tête Profi (mais c’est valable pour les têtes Roco et sans doute d’autres aussi) reçoit, à 1 mm de son extrémité, deux trous ø 0,8 espacés bien sûr de 2,54 mm. Sa queue est ensuite sectionnée. Elle (la tête, hein, pas la queue) est enfin montée sur les broches pour CI.

Perçage de la tête Profi

Bande laiton avec broches

  1. La bande de laiton percée à ø 0,8 et la paire de broches au pas de 2,54.
  2. Raccourcissement éventuel des broches à l’étau ; la partie utile est celle comprise entre les mors.
  3. Soudage des broches sur l’envers de la bande. L’étau est muni de ses mordaches en caoutchouc, pour limiter les déperditions de chaleur.
  4. Aspect des soudures.
  5. Retrait du support isolant après retournement dans l’étau.
  6. Montage de la tête. La partie arrière des broches, côté soudures, a été sectionnée et affinée à la lime.

Les avantages de cette technique sont qu’il est possible de régler très facilement à la fois la longueur du timon et la hauteur de la tête. Et la tenue est bien plus ferme qu’avec une tête à queue d’aronde.

Essieux ø 9,0 Réf. LU-SPARE-9,0-24,75DC
1,40 € pièce par 10 — prix 2014
chez micro-modèle

Paire de timons pour RIB
11,00 € — prix 2013
Réf. SMD 096 chez smd-productions

10 paires de timons à élongation Makette KKK1
35,10 € — prix 2015
chez Star Boutique

Vis P-tite 1,4 × 5 acier noir
0,15 € pièce — prix 2016
chez micro-modele