RGP TEE vue de profil

Rame à grand parcours TEE Roco après modification.

Le constat

Caisse déformée

Le problème de la caisse déformée qui ne tient pas sur le châssis (tant pour la motrice que pour la remorque) était connu de moi et signalé par le vendeur. Mais le mal est pire que prévu, car la déformation est irrégulière le long des parois. C’est justement à l’endroit où se trouvent les clips que les parois s’écartent le plus du châssis.

D’autre part, il y a au centre des caisses des ergots sensés s’accrocher au châssis, mais ils sont un peu trop courts pour vraiment jouer leur rôle.

Le point positif est qu’il est très facile de démonter les caisses : il suffit de secouer (un peu !) pour que les châssis tombent !

Peinture

La peinture, brillante (je n’ai rien contre), est malheureusement très épaisse et en « peau d’orange ».

Aménagement

Concernant l’aménagement intérieur, ce modèle fait bien son âge, c.-à-d. qu’il est simplifié à l’extrême. L’éclairage intérieur se fait, comme pour les remorques unifiées, par lampes à incandescence et conduit de lumière.

Électricité

La remorque est équipée sur les quatre essieux de lames de prise de courant (dont certaines sont tordues et d’autres carrément déboîtées) et un bogie est muni d’un dispositif d’inversion à deux pôles, qui fonctionne par frottement sur les axes, ce qui rajoute encore de la résistance à l’avancement. Cet arrangement, qui pouvait se justifier au moment de la conception de cette rame, il y a une vingtaine d’années, peut aujourd’hui être remplacé avantageusement par une alimentation à partir de la motrice.

Concernant le montage d’un décodeur, il y a une prise NEM huit broches et toute la place nécessaire dans la motrice. Mais, en dehors du moteur bien sûr, seuls les feux avant de la motrice sont commandés.

Mécanique

Il n’y a qu’un seul essieu moteur par bogie — celui du bogie avant est bandagé. C’est une curieuse solution, qui fait passer un arbre de transmission tout le long du châssis, alors qu’il aurait été plus simple de motoriser les deux essieux du bogie AV, comme en réalité d’ailleurs !

Essais

Les premiers essais, en analogique, montrent bien l’importance de la résistance à l’avancement de la remorque : démarrage sous 4,5 V ; vitesse maxi sous 12 V : environ 170 km/h — à l’échelle bien sûr — motrice seule, et 130 seulement avec la remorque ! La rame passe sur le plus petit rayon Fleischmann (356 mm), avec une élongation bien plus grande que celle strictement nécessaire. Les soufflets, presque joints en alignement, s’écartent alors de plus de 5 mm.

La remorque est plus haute que la motrice d’environ 0,5 mm et ça se voit !