Rapide Nord vue de profil

Voiture Rapide Nord A3B3D LS Models.

Les petits détails qui vont bien… ou pas

Le positif…

Ces voitures atteignent un niveau de détails assez rare. Le galbe de la caisse est bien reproduit. Sous celle-ci, la profusion de conduites (chauffage, frein), d’armoires, etc. est impressionnante. On voit des stores dans l’arrondi des fenêtres. Les mains montoires sont très fines et de forme correcte. Les parois intérieures sont décorées, et dans des teintes différentes selon la classe. Il y a un faux plafond muni de plafonniers qui seront du plus bel effet avec une platine d’éclairage, si elle existe et si elle n’est pas trop chère…

… et le négatif

Première chose à faire : monter des attelages, des Profi pour moi. Ah ? D’un côté, ça rentre, de l’autre, non. Deuxième voiture : même punition, et du même côté. Je m’interroge. Troisième voiture : pareil ! Et, lorsque je recevrai le deuxième coffret quinze jours après, encore pareil ! Craignant à ce moment le démontage, j’en suis réduit à agrandir le boîtier pseudo-NEM à la lime, puis, de guerre lasse, à amincir les queues des attelages. Attelages qui pendouillent quelque peu…

Comme il n’y a pratiquement pas de détaillage à ajouter (point positif), en avant pour la séance photo. Tiens ? Quand j’attelle les trois voitures, les tampons ne sont pas à la même hauteur. Je prends un peu de recul : en effet, l’espace entre caisse et bogie n’est pas le même des deux côtés. Je retourne une voiture : là les tampons sont bien face à face.

Suit une séance de mesurage : il y a environ, selon les voitures, 0,5 mm de différence entre les deux côtés des voitures, de 46 en moyenne à 45,5. Chipotage ? En tout cas, avec ma vue plutôt basse, cela me saute aux yeux.

Autres petits défauts irritants

Allons-y pour la litanie.

J’en oublie peut-être, mais arrêtons-là le massacre. Si, quand même : la notice ne donne aucune explication pour le démontage, et pourtant un système d’éclairage est prévu. Heureusement, c’est assez facile.