Fabrication des fardeaux (groupes de tuyaux)

Un fardeau se compose de quatre tuyaux, en deux couches de deux, disposés tête-bêche pour éviter que les collets puissent s’entrechoquer. Les tuyaux de la première couche reposent sur des madriers de section carrée de 1,5 mm à l’échelle. Il y a une nouvelle couche de madriers, puis la deuxième couche de tuyaux. Les cales sont en forme de triangle rectangle de 3 mm de côté (j’ai un peu forcé les dimensions pour des raisons pratiques).

Étant donné le nombre de cales à fabriquer, 24 par fardeau × 2 par wagon × 5 wagons = 240, il va falloir trouver un montage d’usinage simple et rapide. De plus, la distance entre cales devra être assez précise et constante pour que les tuyaux restent parallèles entre eux, sinon, ça risque de donner le même effet que la maison de Numérobis l’architecte dans Astérix et Cléopâtre… La fabrication d’un gabarit de montage s’impose donc.

Chargement vu de face

  1. Amarrage (voir plus loin)
  2. Cales triangulaires
  3. Madriers

Maison de Numérobis

Madriers

Aucune difficulté pour les madriers qui sont découpés en longueurs de 28 mm environ dans de la baguette de pin de 1,5 × 1,5.

Cales

Les cales sont sciées dans de la baguette de pin de 1,5 × 3 mm, alternativement à 45° puis perpendiculaire­ment à l’aide la mini-perceuse, munie d’un disque-scie mince en acier, et installée horizontalement dans son support, de façon à faire une sorte de scie à onglets. Dans l’étau du support est placé un gabarit de sciage muni de glissières et de butées de préférence en matière plastique.

Gabarit de coupe

Dans le dessin ci-dessus, les glissières et butées sont hachurées. La baguette à couper est en blanc. Une fois sur deux, on coupe selon A, et la suivante selon B.

Collage des cales sur les madriers

Un gabarit va permettre de coller les cales à un espacement constant, de façon que les tuyaux soient bien parallèles. Ce gabarit est constitué d’une plaque de polystyrène (1) assez épaisse (2 mm ou plus), sur laquelle sont collées des tranches minces de tube Evergreen ø 11,1 (2).

Gabarit de montage

Pendant leur collage, ces bagues sont maintenues à l’écartement correct par un morceau de « madrier » de 1,5 mm horizontal (4) et deux cales de largeur 2 mm environ en vertical (3). Le collage se fait en déposant au pinceau de la colle liquide pour maquette à l’intérieur des bagues. Une fois le montage sec, les cales (3) et (4) sont enlevées, les bagues sont ajustées à la lime pour être les plus minces possibles (environ 1 mm), ce qui facilitera la pose et le retrait des pièces à assembler.

Pour le montage/collage, je procède ainsi :

Assemblage des fardeaux

Sur une feuille de carton assez rigide, je trace des lignes repères : les extrémités d’un tuyau, donc espacées de 82 mm, et la position de deux madriers, espacés de 60 mm.

Je fixe avec une goutte ou deux de Kristal Klear les deux madriers sur le socle en carton (il s’agit d’une fixation temporaire). Une goutte de la même colle sur chaque face diagonale des cales, puis je pose les deux tuyaux de la première couche, tête-bêche.

Ensuite, de la même façon, je colle successivement les madriers équipés de deux rangées de cales, et les tuyaux de la deuxième couche, tête-bêche par rapport à ceux du dessous. Attention à ne pas faire basculer l’assemblage qui est encore fragile !

Montage du fardeau

Lestage

Pour les wagons concernés, la norme NEM indique une masse comprise entre 90 et 120 g. Or ils ont des masses très différentes. Les Vitrains font déjà plus de 100 g, et ne nécessitent donc aucun lest. Mais les Roco font de 55 g (pour le DB) à 70 g, ce qui est très insuffisant.

J’avais d’abord envisagé pour le lest des morceaux de tube en acier ayant un diamètre le plus proche possible du diamètre intérieur des tuyaux, ce qui les rendrait les plus discrets possible. Mais ce diamètre est de 9,5 mm, alors que les tubes du commerce font ø 10 ou 8. Le premier est trop grand, et il aurait fallu aléser le plastique, le second est trop petit. Je me suis rabattu sur des tronçons de rond acier ø 6 × L 17, ce qui fait une masse théorique de 6,3 g par morceau. J’en colle un certain nombre (au minimum 4 pour des raisons de symétrie et d’équilibrage) dans les tuyaux du bas pour atteindre une masse totale aux environs de 100 g. La colle utilisée est la Pattex 100% (sans solvants).

Baguette pin de 1 mètre
0,40 € — prix 2014
Réf. 815-PI 1515
chez micro-modèle

Baguette pin de 1 mètre
0,40 € — prix 2014
Réf. 815-PI 1530
chez micro-modèle