CC 65526 vue de profil

CC 65526 Electrotren en attente de grille de ventilateur. Notez la présence à l’arrière du réservoir d’air malgré le montage d’un attelage à élongation.

Le constat

Point de vue mécanique

Masse : 427 g. C’est une « vraie » CC : tous les essieux sont moteurs. Les deux essieux extrêmes sont bandagés, mais ne prennent pas le courant.

Point de vue électrique

Courant maxi sous 12 V courant continu au patinage : 0,65 A. Même sous 5 V environ, le ventilateur tourne trop vite. Les feux rouges existent, mais ne sont pas séparés. L’intensité lumineuse des feux blancs est beaucoup trop forte, celle des rouges est correcte.

Point de vue esthétique

L’aspect général est très satisfaisant. Mais les mailles des grilles de radiateur ou ventilateur, en photodécoupe, sont trop larges : pour le ventilateur, le pas de maille est de 0,8 mm, alors qu’il devrait être d’environ 0,3 mm.

Sur ce modèle, les tampons devraient être à pans coupés (voir photo de Patrick Meunier) et non arrondis. D’autant plus dommage que les tampons corrects équipent le modèle époque III !

Il y a deux traverses de tête complètes supplémentaires fournies, l’une avec réservoir d’air, l’autre sans. Voir s’il sera possible d’adapter le réservoir sur le boîtier NEM à l’arrière, comme je l’ai fait pour la 16500 LSM.

Le circuit imprimé

Voici la face visible du circuit…

Circuit imprimé face 1

…puis la face cachée.

Circuit imprimé face 2

La commande de ventilateur est sur la broche 3 de la prise décodeur (sortie C pour un décodeur Lenz). Le moteur de ce ventilateur est piloté via un transistor NPN BC135. Les résistances des LED sont marquées 1,0 kΩ (102), mais leur valeur réelle est plus proche de 1,2 kΩ. Les LED rouges sont des CMS (composants pour montage en surface), les blanches sont des classiques ø 3.