L’idée de départ

Un maximum de matériel dans un minimum de place

D’abord, je tiens à remarquer honnêtement que je ne suis pas le seul à avoir eu ce genre d’idée.

Voici : pour le rangement de mon matériel de chemin de fer, de grandes boîtes plates de dimensions standardisées, contenant des compositions types, et permettant un rangement beaucoup plus rapide que les boîtes d’origine, sans risque pour les modèles (je n’ai pas de réseau permanent, il faut donc que je sorte et rentre le matériel assez souvent).

Le cahier des charges

  1. Les véhicules doivent être posés sur leurs roues, séparés par des cloisons empêchant tout déplacement excessif.
  2. Selon la longueur des voitures ou des wagons, les boîtes doivent pouvoir être cloisonnées en longueur ou en largeur.
  3. Leur format doit être adapté aux caisses plastique Curver Unibox 30 litres (dimensions intérieures utiles 400 × 320 mm, hauteur 220 mm), tout en permettant le retrait facile.
    Attention ! Les dimensions utiles des nouvelles caisses Curver ont changé : 395 × 305 × 245 ; elles ne conviennent pas, surtout pour la largeur.
  4. Le matériel doit être protégé contre des chocs et des mouvements modérés, car les caisses seront transportées par l’amateur et non par des manutention­naires pressés…
  5. La largeur d’une case doit être d’au moins 36 mm, valeur qui semble convenir à tout matériel à l’échelle, puisque correspondant à très peu près au gabarit UIC (ce qui n’est pas toujours le cas, voir Makette p. ex.).
    NB : le gabarit imposé par la norme NEM 301 est de 40 mm.
  6. La hauteur utile doit être telle que tout matériel courant puisse y tenir, soit 50 mm (gabarit UIC 49,2 mm au 1/87, bien sûr). NB : NEM 301, 57 mm.