Poste d’aiguillage

Fabrication personnelle vers 1965, à base d’isorel, de carton et de plexiglas découpé dans une boîte de confiserie. Il y a un éclairage intérieur constitué d’une lampe navette automobile. La porte est un surplus de la gare de Maintenon. C’est un peu basique comme réalisation, mais c’est du costaud !

Une vitre est décollée, on va dire que ce sont des vandales. Sur les murs, il y a une patine involontaire due à de multiples manipulation.

Norchin était le nom de ma gare, anagramme évident de Ronchin.

Poste d’aiguillage