Pourquoi ne peut-on pas monter de décodeurs autres que de marque ESU dans certaines machines L. S. Models ?

Cette question a été posée à de nombreuses reprises sur les forums, chaque fois qu’un nouveau modèle LSM est apparu, en gros depuis la sortie de la BB 16500. Ni les 40100, ni les EAD par exemple, sortis antérieurement, ne sont affectés, car ils sont équipés d’une interface standard huit broches.

Rappel des faits

Si on essaie de monter un décodeur autre qu’ESU dans une machine LSM récente dotée d’une interface à 21 broches, cela fonctionne en ce qui concerne la commande du moteur, mais pas pour les fonctions auxiliaires (feux, éclairage cabine, etc.). C’est manifestement fait pour obliger le consommateur à acheter un décodeur ESU. Mais comment ont-ils fait pour obtenir ce fonctionnement à la fois curieux et frustrant si on est habitué à une autre marque de décodeur ?

Exemples de machines concernées

Je me contenterai de citer les machines que je possède, mais je sais qu’il y en a bien d’autres.

Le principe

Je vais vous expliquer dans la page qui suit le principe du tour de passe-passe réalisé par LSM, mais je vous avoue que je n’ai pas encore résolu certaines questions.