Programmation

Exemple : commande de l’aiguille A

On va chercher quels sont les ordres qui doivent mettre l’aiguille en position déviée, et on va les amener par un OU logique sur la bobine SQ1. De même, on va chercher quels sont les ordres qui doivent mettre l’aiguille en position directe, et on va les amener par un OU logique sur la bobine RQ1.

D’après le tableau des itinéraires, A doit être déviée par VOIE 1 OU VOIE 3 OU VOIE 5 OU Fermeture de l’inter A. Elle doit être mise en position directe par BOUCLE OU par TIROIR OU par Ouverture de l’inter A.

Schéma de commande de A

Explication du fonctionnement des « fronts »

L’inter de l’aiguille A est relié, rappelons-le, à l’entrée I1. En supposant que sa position de départ soit ouverte (comme sur le schéma), les bobines TT1 et TT2 ne détectent pas de changement d’état, il ne se passe rien au niveau des contacts T1 et T2 qui sont commandés respectivement par TT1 et TT2. Si maintenant on ferme l’inter, TT1 détecte que la tension est passée de 0 à 24 V, ce que l’on nomme front montant, et répond en fermant son contact T1 pendant la durée programmée, par exemple 10 ms, temps qui suffit à commander SQ1. Set Q1 signifie mettre la sortie Q1 à l’état haut, c.-à-d. à la tension 24 V (ou à la laisser dans cet état si elle l’était déjà avant). Cette sortie va exciter le relais de commande d’aiguille, ce qui revient à commander l’aiguille en position déviée.

Si on ouvre l’inter, TT2 détecte que la tension est passée de 24 V à 0, ce que l’on nomme front descendant, et répond en fermant son contact T2 pendant la durée programmée, par exemple 10 ms, temps qui suffit à commander RQ1. Reset Q1 signifie mettre la sortie Q1 à l’état bas, c.-à-d. à la tension 0 V (ou à la laisser dans cet état si elle l’était déjà avant). Cette sortie va désexciter le relais de commande d’aiguille, ce qui revient à commander l’aiguille en position directe.

Bien entendu, si entre temps une commande automatique est survenue, par I8, I9, etc., l’aiguille aura pu changer de position.