Programmation du module Zelio

Liste des entrées et sorties de l’automatisme

Les entrées sont donc les commandes manuelles d’aiguilles et les commandes d’itinéraires. On a vu qu’il y a cinq itinéraires et sept aiguilles. Pour ces dernières, la question se pose de la commande par deux boutons-poussoirs, qui est plus simple, ou par interrupteur, qui économise des entrées (une par aiguille au lieu de deux). Mon module ne possédant que douze entrées, seule la deuxième solution me convient.

Les sorties sont les commandes de moteurs d’aiguilles, donc sept, plus celle du relais inverseur de boucle. Total : huit.

I1 Commande manuelle aiguille A Q1 Aiguille A
I2 Commande manuelle aiguille B Q2 Aiguille B
I3 Commande manuelle aiguille C Q3 Aiguille C
I4 Commande manuelle aiguille D Q4 Aiguille D
I5 Commande manuelle aiguille E Q5 Aiguille E
I6 Commande manuelle aiguille F Q6 Aiguille F
I7 Commande manuelle aiguille G Q7 Aiguille G
I8 Commande itinéraire Voie 1 Q8 Relais de boucle
I9 Commande itinéraire Voie 3
IA Commande itinéraire Voie 5
IB Commande itinéraire Boucle
IC Commande itinéraire Tiroir

On voit tout de suite la limitation de cette solution du relais programmable : c’est le nombre d’entrées / sorties. Au-delà, il existe des modules complémentaires, mais cela ne va pas très loin et devient vite assez cher. Les véritables automates programmables industriels (API) sont nettement plus chers et plus compliqués à programmer, sans compter que le moindre des accessoires (câble de liaison par exemple) est hors de prix. Dans ce cas, il vaut sans doute mieux passer à la solution de commande par ordinateur.